Pourquoi faut-il absolument se préparer avant d’avoir les dates du concours d’auxiliaire de puériculture ?

Publié le 16 / 02 / 2019

Notre équipe de conseillers pédagogiques est souvent la première à prendre contact avec nos élèves. Dès son inscription sur PrepAcademy, elle s’assure que tout se passe bien et que nous répondons à toutes les questions que pourrait se poser un futur préparationnaire.

Et chaque année, elle doit faire face à une objection qui revient très souvent :

Je ne peux pas commencer à me préparer mon concours d’auxiliaire de puériculture car je n’ai pas encore mes dates de passage.

Cette phrase qu’on entend si souvent chez PrepAcademy tient à un manque de connaissance sur le fonctionnement du concours. C’est l’objet de notre article : expliquer concrètement et simplement pourquoi il faut absolument commencer sa préparation avant d’avoir ses dates de passage du concours d’auxiliaire de puériculture.

Car vous êtes certain que même si les dates ne sont pas connues, il y aura un concours d’auxiliaire de puériculture

Le fonctionnement des concours en France est ce qu’il est. Il comporte des avantages (notamment l’aspect méritocratique des sélections) mais aussi des inconvénients. L’un d’eux est d’avoir les dates de passage qu’à l’approche de l’épreuve et non longtemps en amont.

Cela génère de l’anxiété et souvent une incompréhension chez les élèves. En effet, ne pas avoir de date fixe les plonge dans l’inconnu. Pas de date, pas de concours. Pas de concours, pas de révisions. Pas de révisions, pas d’école.

Nulle inquiétude ! C’est tout à fait normal. Les instituts organisent eux-même le concours. Eux seuls décident ainsi des dates. Et par moment, ces dernières peuvent tarder. Mais cela n’est pas mauvais signe : il y aura forcément un concours…

Car le concours d’auxiliaire de puériculture est sélectif

Le concours d’auxiliaire de puériculture est un des principaux concours du monde paramédical, aux côtés du concours infirmier, du concours aide-soignant ou encore du concours ambulancier…

Il est certes moins sélectif que les concours infirmier et aide-soignant mais reste néanmoins difficile d’accès. Comme nous l’avons dit au-dessus, le concours est organisé au niveau local ; nous ne disposons donc pas de statistiques globales de réussite aux concours. Néanmoins, on estime que le taux de réussite se situerait aux alentours de 20%.

1 candidat sur 5 aura donc la chance de devenir auxiliaire de puériculture. La concurrence est rude !

Car le concours d’auxiliaire doit se préparer

Si la concurrence est rude, la question suivante se pose : comment faire pour dépasser la concurrence au concours d’auxiliaire de puériculture ? C’est LA question que se posent tous les élèves.

Chez PrepAcademy, nous sommes convaincus d’une chose : il n’existe pas de recettes magiques pour réussir un concours. Il faut se préparer.

Une préparation adaptée vous permet :

  • De comprendre ce que le jury attend de vous lors de vos différentes épreuves.
  • D’acquérir des connaissances qui sont indispensables pour les épreuves de culture générale et de tests d’aptitudes.
  • De comprendre en quoi consiste le métier d’auxiliaire de puériculture afin d’être sûr de faire le bon choix.

C’est l’intensité et la qualité de votre préparation, qui vous permettra de prendre l’avantage sur les autres candidats et prouver au jury que vous ferez un(e) bon(ne) auxiliaire de puériculture.

Car une préparation demande du temps

Et pour que votre préparation soit réussie, il ne faut surtout pas attendre que les dates du concours d’auxiliaire de puériculture soient disponibles !

Vous disposez de vos dates de passage généralement quelques mois avant (3–4 mois). Parallèlement — chez PrepAcademy — on considère qu’une bonne préparation à l’écrit (c’est-à-dire une préparation grâce à laquelle on arrive le jour-J avec toutes les chances de réussir) c’est au minimum 6 mois.

Pourquoi une telle durée ? Premièrement car il y a beaucoup à apprendre notamment si vous êtes amené à passer l’épreuve de culture générale. Ensuite parce que pour intégrer les connaissances, il faut relire plusieurs fois les mêmes choses à intervalles espacés. Cela demande donc du temps ! Et enfin car c’est tout simplement un concours : plus vous travaillez, plus vous avez de chances d’être meilleur que le candidat qui se situera à vos côtés en salle d’examen…

Réussite garantie
Découvrez notre préparation concours