Lundi 11 juin 2018

Autres

Partager l'article sur :

Comment connaître le sujet sur lequel je vais tomber le jour du concours aide-soignant ?

C’est une constante sur les réseaux sociaux chaque année. Sur les groupes de préparation, les candidats au concours aide-soignant s'interrogent sur les questions qui leur seront posées

Comment connaître le sujet sur lequel je vais tomber le jour du concours aide-soignant ?

Cet article a été mis à jour en 2022.

C’est une constante sur les réseaux sociaux chaque année. Sur les groupes de préparation, les candidats au concours aide-soignant s'interrogent sur les questions qui leur seront posées à l'oral. L’idée est toujours la même : essayez de deviner (plus ou moins rationnellement) les questions qui peuvent tomber au sujet du déroulé de la formation et de la connaissance du métier d'aide-soignant notamment.

Chez PrepAcademy, on considère que cette démarche ne doit pas être au cœur de vos révisions. Ce qui fera votre réussite le jour de l’épreuve n’est pas le nombre de connaissances que vous aurez acquises sur le sujet mais votre capacité à argumenter et structurer votre prestation orale.

Malgré cela, il n’est pas interdit d’essayer d’imaginer quelles questions seront posées le jour de l’épreuve. Il faut uniquement s’assurer que cela ne vous prenne pas trop de temps. Dans cet article, on vous donne quelques conseils pour “essayer” de vous préparer aux différentes formulations. Bonne lecture !

Conseil n°1 : prendre connaissance des attendus du concours

Le jury s'en tient à l'Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture, qui régit le concours. La lecture de cet arrêté nous en apprend plus sur ce qui attend les candidats le jour-j.

En effet, en Annexe de cet arrêté figure la liste des connaissances et aptitudes attendues pour suivre la formation conduisant au diplôme d'État d'aide-soignant, que nous reproduisons ici.

 

Attendus
Critères

Intérêt pour le domaine de l'accompagnement et de l'aide à la personne notamment en situation de vulnérabilité

Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social, social ou sociétal

Qualités humaines et capacités relationnelles

Aptitude à faire preuve d'attention à l'autre, d'écoute et d'ouverture d'esprit

Aptitude à entrer en relation avec une personne et à communiquer

Aptitude à collaborer et à travailler en équipe

Aptitudes en matière d'expression écrite, orale

Maîtrise du français et du langage écrit et oral

Pratique des outils numériques

Capacités d'analyse et maîtrise des bases de l'arithmétique

Aptitude à élaborer un raisonnement logique à partir de connaissances et de recherches fiables

Maîtrise des bases de calcul et des unités de mesure

Capacités organisationnelles

Aptitudes d'observation, à s'organiser, à prioriser les activités, autonomie dans le travail

Le jour de l'oral, le jury va évaluer dans quelle mesure vous répondez à ces attendus. En fonction des justificatifs produits dans votre dossier de candidature, le jury va orienter ses questions sur des points différents. Par exemple, si vous n'avez aucune expérience dans le médical, le jury va s'assurez que vous avez conscience de la réalité du métier d'aide-soignant.

Conseil n°2 : suivre l’actualité chaque semaine

L’idéal est de vous constituer chaque semaine une revue de presse de l’actualité sanitaire et sociale. Chez PrepAcademy, nous sommes tellement convaincus que c’est une nécessité que nous en réalisons une et l’envoyons à nos élèves une chaque mois !

Comment constituer sa revue de presse ?

  1. Listez les journaux que vous allez suivre. Choisissez-en trois, quatre pas plus. Et surtout prenez des journaux apolitique ou de bords politiques différents. L’idée est de se tenir au courant de l’actualité, pas de lire des articles partisans sur le système de santé français.
  2. Choisissez chaque semaine les 5 articles les plus marquants. Ils doivent tous traiter d’une problématique importante et globale.
  3. Pour chaque article, renseignez le thème auquel il fait référence !

En produisant ce travail tout au long de l’année, vous deviendrez incollable sur l’actualité liée au concours aide-soignant. Surtout vous aurez une idée précise des tendances. Tendances sur lesquelles s’appuient le jury pour vous interroger…

Conseil n°3 : s’attendre à un sujet “loufoque”

Les membres du jury du concours aide-soignant ne s’appuient pas que sur l’actualité. Ne l’oubliez pas, vous passez un concours. L’objectif est donc de sélectionner.

Ainsi chaque année, certaines questions posées aux candidats sont innatendues. C’est le charme des concours !

Par conséquent, il faut que vous soyez prêt à répondre à une question qu’on pourrait qualifier de “loufoque” ou “d’osée” le jour-J. Et pour cela, la meilleure méthode reste encore et toujours de bien travailler en amont. Faites-vous aider ! En effet, réaliser un ou plusieurs oraux blancs avec un professeur (dans l'idéal) ou un ami qui a connaissance de votre parcours reste le meilleur entraînement.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

Articles similaires

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Autres

20 / 01 / 2018

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Le concours ambulancier est un des principaux concours du paramédical. Il permet aux candidats d’entrer en formation d’ambulancier et ainsi d’exercer ce métier rapidement.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Autres

13 / 02 / 2018

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Le 15 janvier 2018, la plateforme Parcoursup remplaçait APB (Admission Post-Bac). Derrière ce changement de nom, peu de vrais changements : l'objectif est de recenser l'ensemble des vœux des lycéens pour les formations du supérieur.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

10% de sélection au concours IFSI : 5 conseils pour réussir

Autres

25 / 04 / 2018

10% de sélection au concours IFSI : 5 conseils pour réussir

Le concours infirmier est le plus important des concours paramédicaux. Et pour cause, la Dress (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) estime qu’on dénombre plus de 630 000 infirmiers en France métropolitaine.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux