Comment se déroule le concours ambulancier ?

Publié le 23 / 04 / 2019

Le concours ambulancier est un des principaux concours du paramédical avec les concours infirmier, aide-soignant et auxiliaire de puériculture. Il permet aux candidats d’entrer en formation d’ambulancier et ainsi d’exercer ce métier pendant la suite de leur carrière.

Comme les autres concours paramédicaux, le concours ambulancier est sélectif. Même si nous ne disposons pas de statistiques officielles — du fait que le concours est organisé au niveau de chaque institut — on estime que le taux de réussite se situe aux alentours de 20%.

Afin de réussir le concours, il vous faudra donc forcément vous préparer sérieusement mais aussi bien connaître ce sur quoi vous allez être évalué. C’est l’objet de notre article.

Première étape : l’inscription

Votre objectif est d’obtenir les principales informations nécessaires pour se présenter au concours. Pour cela, vous devez commencer par lister les instituts dans lesquels vous souhaitez postuler. Une recherche Google “Institut de formation ambulancier + [Département/Région]”, vous permettra de savoir quels instituts se trouvent dans votre département et/ou votre région.

Ensuite, il s’agit de vous rendre directement sur le site internet de chaque institut de formation afin d’obtenir les informations suivantes :

  • Date de passage du concours (remise des dossiers, admissibilité, admission et résultats).
  • Documents à incorporer au dossier d’inscription.

Une précision essentielle. Même si vous ne disposez pas encore de votre date exacte de passage, il vous faut commencer à se préparer. Une préparation pour l’écrit doit se programmer sur au moins 6 mois. Rares sont les instituts donnant les dates de concours ambulancier autant à l’avance !

Deuxième étape : les épreuves d’admissibilité

Au concours ambulancier, elles sont au nombre de deux :

  • Une épreuve écrite de français, notée sur 10. Le candidat doit lire un texte lié au domaine sanitaire et social puis répondre à des questions (en général 2) sur ce texte. Il est donc important de se tenir au courant des actualités du domaine. On ne sait jamais quel sujet peut tomber, il vaut alors mieux mettre toutes les chances de son côté. Cette épreuve évalue vos capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse et d’expression écrite (syntaxe et orthographe).
  • Une épreuve écrite d’arithmétique, notée sur 10 points. Elle porte sur les quatre opérations numériques de base (addition, soustraction, multiplication et division). La calculatrice est interdite. Cette épreuve évalue votre capacité à manier les opérations numériques élémentaires.

Pour accéder à l’épreuve d’admission, votre note doit être d’au moins 10/20. Sachez qu’une note inférieure à 2,5 à l’une des épreuves est éliminatoire. Le candidat doit aussi avoir réalisé le stage de découverte (plus d’informations en cliquant ici).

Troisième étape : l’épreuve d’admission

Elle consiste en un entretien de 30 minutes (10 min de préparation + 20 min de passage). Durant votre passage, 10 minutes sont consacrées à l’exposé sur un thème sanitaire et social (notée sur 12) et 10 minutes sont consacrées à votre motivation et votre personnalité (notée sur 8). Cette épreuve mesure votre capacité à vous exprimer oralement et votre motivation à devenir ambulancier.

Une note inférieure à 8/20 est éliminatoire.

Quatrième étape : les résultats et le choix de l’institut

Ne l’oubliez pas : vous passez un concours ! Avoir 10 à l’oral ne suffit généralement pas à être admis en DEA (Diplôme d’Etat d’Ambulancier). Ce qui est important c’est d’être parmi les meilleurs. Le jour des résultats du concours ambulancier, trois cas peuvent se produire :

  • Vous êtes admis en liste principale. Bravo, vous pouvez intégrer le DEA.
  • Vous êtes admis en liste complémentaire. Dans ce cas, il faudra attendre un éventuel désistement des candidats admis en liste principale devant vous.
  • Vous n’êtes pas admis. Malheureusement, l’aventure s’arrête là pour cette fois.

Dans le cas où vous êtes admis à plusieurs instituts, il vous faut faire une choix. Celui-ci doit dépendre de plusieurs critères : proximité géographique de votre institut de formation, renommée (éventuelle), présence ou non d’un bassin d’emploi important, feeling avec le personnel enseignant lors de l’oral…

Réussite garantie
Découvrez notre préparation concours