Mercredi 23 janvier 2019

Réussir sa formation

Partager l'article sur :

Comment faire financer sa formation en France ?

Il existe plusieurs modes de financement de sa formation en France. Ils sont accessibles selon votre statut individuel. Découvrez comment faire !

Comment faire financer sa formation en France ?

En 2023, la France va investir plus de dix milliards d’euros dans la formation professionnelle*. Un budget en évolution, permettant à tous, quel que soit le statut de bénéficier d'un financement total ou partiel de sa formation. De nombreux dispositifs, mis en place par des organismes spécifiques existent. À qui s’adresser pour financer sa formation ? Quelles sont les conditions à respecter ? Quelles démarches effectuer ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour financer votre formation en France !

*Source : Budget prévisionnel de France Compétences pour 2023

Financer sa formation : ce qu’il faut savoir

En France, la formation professionnelle est largement reconnue et utilisée par les individus. Le but est de se former au cours de sa vie professionnelle, pour acquérir de nouvelles aptitudes ou découvrir un métier.

Qu’il s’agisse de salariés en entreprise, de fonctionnaires ou de personnes au chômage, de nombreuses personnes s’en servent pour des objectifs différents, notamment : 

  • Monter en compétences
  • Retrouver un emploi
  • Se reconvertir
  • Se réorienter
  • Se lancer à son propre compte, en créant ou reprenant une entreprise

En général, la formation professionnelle se réalise auprès d’organismes de formation. Ces écoles proposent des parcours en classe ou à distance, dans une multitude de domaines. Néanmoins, un frein peut vous rebuter pour entamer une formation : le coût. En effet, la formation professionnelle présente souvent des frais de scolarité élevés et les potentiels candidats sont frileux à l’idée de mettre des sommes importantes.

Pour contrer cet obstacle, plusieurs sources de financement sont apparues au fil des années. Selon la situation du candidat et la nature de la formation, ces solutions prennent en charge tout ou partie des coûts.

Attention, avant même de chercher un financement, assurez-vous que votre formation cochent plusieurs critères indispensables : 

  • L’organisme de formation est reconnu par l’État français (Qualiopi, Data Dock, etc.)
  • Les avis des anciens élèves (privilégiez les notes entre 4 et 5 étoiles)
  • Le caractère diplômant de la formation
  • Le suivi mis en place par l’équipe pédagogique
  • La qualité du contenu et des cours

Pourquoi réaliser cette checklist ? La plupart du temps, les organismes de financement acceptent de débloquer des aides pour des formations officielles. Ils demandent fréquemment des justificatifs attestant du sérieux du parcours envisagé. Par exemple, certaines subventions Pôle emploi s’activent pour les formations en relation avec le Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE). 

Le Compte Personnel de Formation (CPF) : un financement pour tous

Le compte personnel de formation est un dispositif pour favoriser la formation continue et régulière. Il propose un financement accessible à toutes les personnes actives en France. Salariés, fonctionnaires, demandeurs d’emploi, personnes en situation de handicap : tout le monde y a le droit jusqu’à la retraite. 

Concrètement, il s’agit d’une cagnotte sur laquelle vous accumulez des droits (en euros) uniquement utilisables pour financer une formation. Chaque heure travaillée équivaut à un montant, dans la limite de 500 euros par an. Au total, votre CPF peut atteindre 5 000 euros (plafond maximal). 

Pour en bénéficier, voici la procédure à suivre :

  • Créer un espace personnel sur le site MonCompteFormation
  • Se renseigner sur le montant des droits de votre compte CPF (affiché dans votre espace personnel)
  • Rechercher et choisir votre formation sur MonCompteFormation (à savoir que les organismes de formation référencés attestent d’une formation de qualité)
  • S’inscrire à la formation, via l’Identité Numérique La Poste ou un formulaire dédié

En vous inscrivant à la formation, le solde de votre CPF est automatiquement déduit. En revanche, il arrive que le montant du CPF soit insuffisant pour payer les frais de scolarité. Il est donc possible de compléter le CPF avec un financement complémentaire, voire par vos fonds propres (c’est-à-dire régler le reste à charge par carte bancaire).

Zoom sur… les solutions pour les salariés

Le plan de développement des compétences

Les entreprises allouent généralement un budget à la formation de leurs salariés via notamment un fonds de formation ou une cotisation auprès d'un Opérateur de Compétences (OPCO). 

Le plus souvent, ces sommes sont utilisées dans le cadre d’un plan de développement des compétences (anciennement plan de formation). L’objectif est de proposer aux salariés des temps de formation, notamment pour évoluer sur un poste ou acquérir de nouveaux savoir-faire professionnels. 

La mise en place d’un plan de développement des compétences est facultatif au sein d’une entreprise. L’employeur décide des actions de formation et des salariés visés. 

En parallèle, en tant que salarié, vous pouvez demander à suivre une formation inclue dans ce plan de développement. Il est aussi possible de refuser librement d’entamer une formation

Dans ce cadre, l’employeur offre deux garanties : 

  • La prise en charge du coût de la formation
  • Le maintien de la rémunération du salarié

Les Opérateurs de Compétences (OPCO)

En France, les 11 opérateurs de compétences ont remplacé les Organismes Paritaires Collecteurs Agréés (OPCA) en 2019. Désormais, les OPCO sont chargés de financer l’apprentissage et la formation professionnelle des salariés. Ils sont répartis en fonction des branches d’activité professionnelle (construction, santé, etc.).

Les chefs d’entreprises comme les salariés peuvent faire des demandes de financement de formation auprès des OPCO. 

Veillez d’abord à savoir à quel opérateur est rattachée votre entreprise. Vous pouvez directement demander cette information à votre service de ressources humaines ou en cherchant sur le moteur de recherches de France Compétences, en fonction de votre secteur d’activité.

Vous devez également vous assurer que la nature de votre formation entre dans le champ de financement de l’OPCO. Par exemple, les opérateurs alimentent les plans de développement des compétences des entreprises de moins de 50 salariés, les formations identifiées via les Actions Collectives ou encore les dispositifs d’alternance (contrat de professionnalisation, d’apprentissage et Pro-A).

Le Projet de Transition Professionnelle

Depuis la réforme de la formation professionnelle du 1er janvier 2019, le Congé Individuel de Formation (CIF) est devenu le Projet de Transition Professionnelle. Le rôle des anciens Fongecif a été transféré à Transitions Pro, avec des conseillers en reconversion professionnelle présents dans toutes les régions (métropole et outre-mer). 

Le but du Projet de Transition Professionnelle est de favoriser les conditions de reconversion professionnelle du salarié, en finançant une partie de sa formation. D’ailleurs, la rémunération est maintenue pendant l’entièreté du dispositif. Autrement dit, le salarié prend un congé payé pour effectuer une formation.

Il s'adresse aux salariés (CDI ou CDD) mais aussi aux intérimaires et intermittents, sous respect de conditions : 

  • Une ancienneté minimale
  • La cohérence du projet
  • La pertinence du parcours de formation
  • Les perspectives d’emploi

Construire son projet est donc impératif. Vous devez formuler et motiver vos envies de changement ou d’évolution et étudier les perspectives offertes à l’issue de la formation (réorientation vers un autre secteur d’activité, possibilité d’évolution au sein de l’entreprise, etc.). Un bilan de compétences peut vous aider à faire le point et construire votre projet. Choisir un organisme de formation et une formation adaptée à votre plan est également nécessaire.

Une fois que ces étapes sont accomplies, faites une demande d’autorisation d’absence à votre employeur. Il est libre de l’accepter ou non. Précisez l’intitulé de la formation, ses dates, sa durée et le nom de l’organisme qui la réalise.

S’il accepte, vous pouvez entamer une demande de financement. Adressez-vous à l’association Transitions Pro de votre région, afin d’y déposer votre dossier. Si vous êtes éligible, une commission évalue votre projet. Tout est bon ? L’organisme prend en charge votre rémunération et vos frais de formation !

Zoom sur… les solutions pour les auto-entrepreneurs

Le cas des travailleurs indépendants est particulier. En s’acquittant de la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP), il est possible de percevoir une aide au financement spécifique. La contribution permet d’alimenter les Fonds d’Assurance Formation (FAF), qui gèrent le financement de formations pour indépendants. 

Les FAF accompagnent les auto-entrepreneurs dans leurs démarches de financement de formation. Votre activité commerciale détermine le FAF auquel vous appartenez. 

En France, il existe sept fonds majeurs : 

  • L’Agefice, pour les commerçants et les dirigeants non salariés du commerce, de l’industrie et des services
  • Le FIF-PL, pour les activités libérales
  • Le FAF-PM, pour les activités libérales médicales (infirmière, kinésithérapeute, etc.)
  • Le FAFCEA, pour les artisans et les entrepreneurs inscrits au répertoire national des entreprises
  • L’Afdas, pour les artistes-auteurs
  • Le Vivéa, pour les exploitants agricoles et les chefs d’exploitation forestière
  • L’OPCO Ocapiat, pour les professionnels de la pêche

Pour faire votre demande, il faut transmettre une attestation de paiement de la contribution à la formation professionnelle (téléchargeable sur votre espace personnel URSSAF). Le dépôt de la demande se fait ensuite directement auprès du FAF, au moins un mois avant le début de la formation. 

Attention, pour utiliser un FAF en plus du CPF, vous devez suivre une des formations suivantes : 

  • Les formations de management liées à l’exercice de la fonction de chef d’entreprise
  • Les formations d’aide à la création ou la reprise d’entreprise
  • Les bilans de compétences
  • Les formations pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

En revanche, sans passer par le CPF, le catalogue de formations accessibles est plus large mais varie en fonction des FAF. 

Zoom sur… solutions pour les demandeurs d'emploi

Pôle emploi accompagne les demandeurs d’emploi et les créateurs d’entreprise dans leurs projets professionnels. La première étape est de contacter un conseiller Pôle emploi. Chaque conseiller a ses propres méthodes pour accompagner les citoyens dans la formation. Chaque région, chaque agence à sa propre politique de prise en charge. En général, il déploie un PPAE avec le demandeur d’emplois, prenant en compte la situation professionnelle et personnelle. Le Conseil en Évolution Professionnelle (CEP) vous aide notamment à identifier vos besoins de formation et les financements envisageables.

Plusieurs aides mises en place par Pôle emploi sont disponibles pour les personnes en situation de chômage : 

  • L’Action de Formation Préalable au Recrutement (AFPR), pour financer la formation avant une embauche
  • L’Action de Formation Conventionnée (AFC), pour acquérir les compétences attendues sur le marché du travail (généralement d’une région spécifique)
  • L’Aide Individuelle à la Formation (AIF), pour financer tout ou partie d’une formation validée dans le PPAE

Si vous mobilisez votre CPF, un abondement Pôle emploi est possible pour compléter le financement. En d’autres termes, Pôle emploi paye le reste à charge de vos frais de scolarité. 

Il est assez fréquent qu’un demandeur d’emploi bénéficie également d’une rémunération par Pôle emploi lors de sa formation. 

Trois dispositifs majeurs existent : 

  • L’Aide au Retour à l’Emploi Formation (AREF), une allocation égale à vos droits au chômage
  • La Rémunération de Fin de Formation (RFF), une fois que vos droits au chômage sont épuisés (sur critères sociaux)
  • La Rémunération de Formation Pôle Emploi (RFPE), si la formation est conventionnée et s’inscrit dans le projet de formation

Financer sa formation : le tableau récapitulatif

Dispositif

Situation visée

Financement de la formation

Prise en charge de la rémunération

CPF

  • Salariés du privé
  • Agents publics et fonctionnaires
  • Indépendants
  • Demandeurs d’emploi (justifiant d’une activité professionnelle passée)

En partie ou en totalité (selon le montant des droits CPF)

Non

Le plan de développement des compétences

Salariés du privé

  • En totalité
  • En partie (en cas d’utilisation du CPF)

Oui

OPCO

Salariés du privé

  • En totalité
  • En partie (en cas d’utilisation du CPF)

Non

Le Projet de Transition Professionnelle

Salariés du privé

  • En totalité
  • En partie (en cas d’utilisation du CPF)

Oui (sous réserve d’accord de l’employeur)

FAF

Travailleurs indépendants

  • En totalité
  • En partie (en cas d’utilisation du CPF)

Non

Abondement Pôle emploi

Demandeurs d’emploi

En partie, en complément du CPF

Oui, si les conditions d’accès sont remplies

 

Envie d’acquérir de nouveaux skills ou de changer de vie ? Désormais, le financement de votre formation en France n’a plus aucun secret pour vous ! Que vous soyez en activité ou demandeur d’emploi, diverses solutions sont accessibles. Maîtrisez enfin votre carrière avec une formation qui vous correspond. D’ailleurs chez PrepAcademy, nos formations complètes s’adaptent à nos élèves et à leurs besoins. 

 

Les formations de PrepAcademy m’intéressent !

JE DÉCOUVRE LE CATALOGUE DE FORMATIONS !

Crédits photo : « ©[Dean Drobot] via Canva.com »

Hugo Messina

Hugo Messina

Articles similaires

Comment faire financer sa formation en France ?

Réussir sa formation

23 / 01 / 2019

Comment faire financer sa formation en France ?

Il existe plusieurs modes de financement de sa formation en France. Ils sont accessibles selon votre statut individuel. Découvrez comment faire !

Hugo Messina

Hugo Messina

Quelle formation pour la fonction publique ?

Réussir sa formation

24 / 03 / 2021

Quelle formation pour la fonction publique ?

Pour entrer dans la fonction publique, il faut réussir un concours et suivre une formation. Découvrez le parcours à suivre pour devenir fonctionnaire !

Mélie Castelain

Mélie Castelain

Le congé formation fonction publique

Réussir sa formation

31 / 03 / 2021

Le congé formation fonction publique

Pour les agents de la fonction publique, le congé formation permet d'envisager une évolution des compétences ou une reconversion professionnelle.

Mélie Castelain

Mélie Castelain