Vendredi 18 mai 2018

Autres

Partager l'article sur :

Faut-il s’inscrire en prépa pour réussir le concours aide-soignant ?

On voit la question revenir chaque année sur les groupes Facebook de préparation aux différentes épreuves et surtout au moment des inscriptions au concours aide-soignant : “Doit-on faire une prépa pour réussir le concours ?”

Faut-il s’inscrire en prépa pour réussir le concours aide-soignant ?

Article mis à jour en 2022

On voit la question revenir chaque année sur les groupes Facebook de préparation aux différentes épreuves et surtout au moment des inscriptions au concours aide-soignant : “Doit-on faire une prépa pour réussir le concours ?” D'autant plus depuis la réforme du concours !

Chez PrepAcademy, nous préparons chaque année des élèves à rentrer en école d’aide-soignant ! Et pourtant notre réponse n’est pas “oui” mais plutôt “cela dépend”. Disons qu’une prépa convient à un certain type d’élève. De plus, il existe plusieurs types de prépa (en classe, par correspondance et en-ligne). Chaque type convient à certains élèves et non à d’autres…

Inscrivez-vous en prépa si vous avez besoin d’organisation et d’une aide professorale

Le concours d’aide-soignant est le second concours paramédical le plus sélectif, derrière le concours infirmier. Même si nous ne disposons pas de statistiques officielles — du fait du caractère “local” du concours, organisé par chaque institut — on estime que le taux d’admission se situe entre 10 % et 20% selon les IFAS (Instituts de Formation d’Aide-Soignant).

Il a connu une réforme importante en 2020. Il se compose désormais de deux phases de sélection : l'examen du dossier de candidature et une épreuve orale.

Ainsi quelque soit votre parcours, il est indispensable de se préparer. Et de bien se préparer ! Ce qui signifie :

  • Commencer suffisamment en avance. Pour l’écrit, 4 mois de préparation minimum sont recommandés. En deçà, il sera compliqué de bien assimiler toutes les notions, préparer votre dossier et d’améliorer vos éventuelles faiblesses à l'oral.
  • Être bien organisé. Faites-vous un calendrier de révisions jour par jour ! C’est le seul moyen de vous “forcer” à réviser lorsque vous n’en avez pas la force ou l’envie. Ce calendrier doit être mis à jour régulièrement (tous les mois) en fonction de votre avancée, de vos forces et de vos faiblesses.
  • Être consciencieux et travailleur. Pas de surprise, les élèves qui travaillent le plus sont ceux qui font le plus de progrès.

Pour nombre d’élèves, cocher ces trois cases n’est pas toujours aisé… C’est notamment le cas pour les élèves qui sont en terminale ou qui travaillent. Ils n’ont pas le temps de bien s’organiser ou pas toujours la force de réviser en rentrant chez eux le soir.

Une classe préparatoire est donc une grande aide pour ces personnes. Par exemple chez PrepAcademy, nous créons pour chaque élève un calendrier de préparation personnalisé en fonction de ses forces, de ses faiblesses mais surtout en fonction de ses horaires de travail !

La classe préparatoire va aussi vous accompagner lorsque vous avez besoin d’aide ou besoin d’être motivé. Là encore chez PrepAcademy, nous mettons en place un suivi individuel de nos élèves. En effet, nous étudions leurs temps de connexions afin de repérer les apprenants qui viennent moins ou qui sont en difficultés. A partir de là, nous mettons en place une séquence de rappels personnalisés afin d’aiguillier et/ou de remotiver nos apprenants.

Comment bien choisir ma prépa ?

Si vous décidez de vous inscrire en prépa au concours d’aide-soignant reste maintenant à déterminer deux choses :

  • Quel type de préparation dois-je choisir ?
  • Parmi les prépas existantes, comment faire le bon choix ?

Il existe globalement 2 types de prépas : en classe et à distance. Votre inscription dans telle ou telle prépa va dépendre de deux principaux facteurs :

  1. Vos besoins. Certains élèves ont besoin d’un encadrement plus important que d’autres. Dans ce cas, une préparation en classe est préconisée. Si à l’inverse, votre motivation est là et inamovible alors une prépa à distance est préconisée.
  2. Vos disponibilités. Une prépa à distance vous apporte plus de flexibilité. Vos horaires de travail sont personnalisables en fonction de vos disponibilités. Pour une préparation en classe n’est pas le cas.

Supposons que vous avez choisi de faire une prépa en classe. A ce moment là, le seul critère de choix entre plusieurs prépas est la proximité géographique. Vous devez absolument suivre une préparation suffisamment proche de chez vous pour ne pas avoir à se déplacer constamment !

Dans le cas où vous choisissez une prépa en ligne, plusieurs critères rentrent en compte avant de valider son inscription :

  • la qualité de l’accompagnement professoral
  • la possibilité ou non de faire corriger son dossier de candidature
  • la possibilité ou non de faire des simulations par visioconférence
  • la présence ou non d’un suivi individuel…

Le prix — sauf contrainte financière trop importante — n’est pas le critère à prendre en compte en premier. Après tout il s’agit là de votre formation donc de votre futur métier !

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

Articles similaires

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Autres

20 / 01 / 2018

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Le concours ambulancier est un des principaux concours du paramédical. Il permet aux candidats d’entrer en formation d’ambulancier et ainsi d’exercer ce métier rapidement.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Autres

13 / 02 / 2018

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Le 15 janvier 2018, la plateforme Parcoursup remplaçait APB (Admission Post-Bac). Derrière ce changement de nom, peu de vrais changements : l'objectif est de recenser l'ensemble des vœux des lycéens pour les formations du supérieur.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

10% de sélection au concours IFSI : 5 conseils pour réussir

Autres

25 / 04 / 2018

10% de sélection au concours IFSI : 5 conseils pour réussir

Le concours infirmier est le plus important des concours paramédicaux. Et pour cause, la Dress (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques) estime qu’on dénombre plus de 630 000 infirmiers en France métropolitaine.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux