Obtenir le diplôme d’ambulancier est-il difficile ?

Publié le 25 / 04 / 2019

Vous venez de réussir votre concours afin d’intégrer une école d’ambulancier. Si tout se passe bien, après 18 semaines de formation vous serez titulaire du Diplôme d’Etat d’Ambulancier (DEA). En quoi consiste réellement ces 18 semaines de formation ? L’enseignement est-il intensif ? Est-il vraiment difficile d’obtenir son DEA, une fois le concours réussi ? Nous allons répondre à toutes ces questions dans notre article. Bonne lecture.

Le diplôme d’ambulancier (DEA) : 18 semaines de formation intensives

C’est une des principales particularités du DEA : sa formation est courte alors même qu’il faut assimiler nombre d’informations. A l’inverse, les formations d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture ou encore d’infirmier s’étalent sur 1 an au moins.

La charge de travail est donc importante pendant ces 18 semaines (dont 5 de stage) afin de pouvoir acquérir les huit compétences nécessaires pour obtenir son diplôme d’ambulancier :

  • Module 1 : dans toute situation d’urgence, assurer les gestes adaptés à l’état du patient (3 semaines — 105 heures).
  • Module 2 : apprécier l’état clinique d’un patient (2 semaines — 70 heures).
  • Module 3 : respecter les règles d’hygiène et participer à la prévention de la transmission des infections (1 semaine — 35 heures).
  • Module 4 : utiliser les techniques préventives de manutention et les règles de sécurité pour l’installation et la mobilisation des patients (2 semaines — 70 heures).
  • Module 5 : établir une communication adaptée au patient et à son entourage (2 semaines — 70 heures).
  • Module 6 : Assurer la sécurité du transport sanitaire (1 semaine — 35 heures).
  • Module 7 : rechercher, traiter et transmettre les informations pour assurer la continuité des soins (1 semaine — 35 heures).
  • Module 8 : organiser les activités professionnelles dans le respect des règles et des valeurs de la profession (1 semaine — 35 heures).

C’est donc LA principale difficulté de la formation. Pouvoir maîtriser ces 8 modules avant de passer à l’enseignement pratique.

L’autre difficulté du diplôme d’ambulancier : les 5 semaines de stage

Au cours des 18 semaines de formation, 5 semaines sont consacrées à des stages afin de pouvoir rendre opérationnel les futurs ambulancier dès l’obtention de leur diplôme. Ces stages sont variés car ils sont réalisés dans plusieurs types de structures :

  • Service de court ou moyen séjour (1 semaine).
  • Services d’urgence (1 semaine).
  • SAMU ou SMUR avec passage en salle d’accouchement si possible ou stage optionnel supplémentaire en service d’urgence (1 semaine).
  • Entreprise de transport sanitaire (2 semaines).

Conclusion : la formation est réservée aux personnes consciencieuses et motivées

Le diplôme d’ambulancier est-il difficile ? Si vous êtes motivé et travailleur, il n’y a aucune raison pour que vous n’obteniez pas votre DEA. Cependant, à l’image du métier d’ambulancier, la formation est intense ! Les personnes qui ont passé le concours sans réelles convictions risquent alors d’être surprises…

C’est souvent le cas dans les formations paramédicales. Il ne faut pas se tromper, ce sont des métiers qui certes procurent beaucoup de fierté à ceux qui les exercent mais qui ne conviennent pas à tout le monde (horaires de travail, populations prises en charge…). La formation est souvent là pour vous le rappeler et celle du DEA ne déroge pas à la règle.

Réussite garantie
Découvrez notre préparation concours