Jeudi 29 septembre 2022

Autres

Partager l'article sur :

Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : qu’est-ce que c’est ?

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) vous permet d'obtenir une certification, équivalente à un diplôme, grâce à votre expérience professionnelle. Conditions, démarches, financement : on vous dit tout sur la VAE !

Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : qu’est-ce que c’est ?

Vous vous êtes spécialisé dans un domaine depuis plusieurs années sans avoir obtenu de diplôme ? Dans ce cas, une passerelle vous aide à certifier vos compétences et connaissances acquises lors de cette expérience. La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) est une procédure qui sanctionne votre expérience professionnelle d’une certification officielle, équivalente à un diplôme, titre ou qualification. Conditions, démarches, financement : on vous dit tout sur la VAE !

La VAE : définition générale 🔍

Une validation des acquis de l’expérience est une certification, gage de votre expérience professionnelle et/ou personnelle acquise au cours de votre carrière. Concrètement, la VAE est un moyen de reconnaître votre expertise dans le secteur d’activité dans lequel vous exercez. 

En général, vous entamez une VAE si vous désirez : 

  • Obtenir une certification dans votre domaine (un diplôme, un titre, une qualification) 
  • Certifier officiellement votre savoir-faire et prouver vos compétences
  • Vous inscrire à un concours ou une formation supérieure
  • Évoluer dans votre milieu professionnel (monter en grade, avoir un poste à responsabilités, etc.)
  • Accomplir un projet de réorientation ou réinsertion professionnelle 

Attention, le processus de VAE vous demande d’être appliqué et rigoureux. En effet, quel que soit votre objectif, passer une validation des acquis de l’expérience prend entre 8 et 12 mois, du dépôt du dossier à la décision finale. 

La VAE : pour qui ? 🎯

L’accès à la VAE est souple : aucune condition d’âge, de nationalité ou de diplôme

Cette certification est ainsi accessible aux statuts suivants

  • Salarié du secteur privé
  • Non salarié, notamment indépendant ou encore fonctionnaire
  • Actif dans le secteur social, comme le bénévolat, le volontariat ou l’économie solidaire
  • Sportif de haut niveau
  • Élu, par un mandat électoral ou une fonction élective locale
  • Demandeur d’emploi, rémunéré ou non 
  • Responsable syndical

Cependant, il faut impérativement que votre VAE vise à valider une certification inscrite au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Il s’agit d’un annuaire officiel, regroupant les diplômes d’État, les titres d’organismes professionnels et chambres consulaires (comme la chambre de commerce et d’industrie) et les certificats de qualification professionnelle. En effet, certains diplômes ne peuvent pas être délivrés par voie de VAE, pour des raisons de sûreté publique ou de sécurité sanitaire. C’est par exemple le cas d’un diplôme de médecine.

En parallèle, vous devez alors justifier d’un an d’expérience professionnelle, soit 1 607 heures (continue ou non), dans le domaine d’activité de la certification visée. 

Les 5 étapes pour faire une VAE ✏️

Étape 1 : monter un projet professionnel et personnel

Si vous remplissez les conditions d'éligibilité pour valider vos acquis professionnels, vous pouvez commencer par définir un plan de formation. Peu importe la raison de votre VAE, il est important de vous poser et prendre le temps de réfléchir avant de vous lancer. 

Faites d’abord un bilan de situation, tant personnelle que professionnelle. En d’autres termes, préparez un récapitulatif de vos acquis actuels et de votre parcours : diplômes obtenus, expériences en entreprise, engagement dans une association, formations suivies… Vous pouvez ainsi faire un bilan de compétences auprès d’un organisme spécialisé. 

Il est également important de connaître l’investissement que vous êtes prêt à concéder pour réaliser ce projet : 

  • Investissement financier, ce que vous êtes prêt à débourser pour votre VAE
  • Investissement temporel, c’est-à-dire le temps que vous allouez à ce projet
  • Investissement personnel et professionnel, notamment par rapport à votre vie de famille ou votre travail

Dans ce cadre, vous devez vous informer sur les connaissances et les compétences attendues pour poursuivre la VAE, afin de connaître les moyens et outils techniques que vous devez acquérir. 

On vous le rappelle (mais c’est jamais de trop) : passer une VAE prend entre 8 et 12 mois, sans compter la période de réflexion avant de débuter. Avoir un projet solide est donc essentiel pour se lancer !

Notre conseil : utilisez des ressources officielles en ligne, comme les fiches du Répertoire Opérationnel des Métiers et de l’Emploi (ROME) pour en savoir plus sur les activités professionnelles. Vous pouvez également faire appel à des experts de la formation, comme les équipes pédagogiques de PrepAcademy ! 

Étape 2 : présenter un dossier de recevabilité

Une fois vos intentions déterminées, vous adressez une demande de recevabilité, soit auprès d’un ministère (Travail, Agriculture, Éducation, etc.), soit auprès d’un organisme de certification. Pour faire cette demande, vous devez remplir le formulaire Cerfa 12818*02. Ce document est aussi appelé Livret 1 de la VAE.

En pratique, ce dossier de recevabilité permet de savoir si vous respectez les conditions d’une VAE

  • La certification poursuivie est inscrite au RNCP
  • Vous justifiez d’un an d’expérience
  • L’expérience correspond au référentiel du contenu de la certification visée (compétences, composantes, aptitudes, etc.)

Chaque dossier est composé d’éléments similaires, dont

  • Le dossier de candidature signé
  • Les justificatifs de la durée de votre expérience, par exemple un contrat de travail
  • Une attestation sur l’honneur du dépôt unique de votre candidature

En revanche, les pièces justificatives demandées varient en fonction de votre situation. Voici un tableau récapitulatif pour vous y retrouver : 

Situation du demandeur

Pièces justificatives spécifiques

Pièces justificatives communes

Salarié

  • Bulletin de salaire
  • Attestation employeur
  • Attestations d’expérience
  • Dossier de candidature signé
  • Justificatifs de durée de l’expérience

Non salarié

  • Déclarations fiscales 
  • Déclaration d’existence à l’URSSAF
  • Extrait KBis ou D1
  • Dossier de candidature signé
  • Justificatifs de durée de l’expérience

Bénévole - responsable syndical - élu

  • Attestation signée par 2 personnes habilitées de l’organisme 
  • Dossier de candidature signé
  • Justificatifs de durée de l’expérience

Volontaire

  • Attestation de l’organisme employeur
  • Contrat de volontariat associatif
  • Dossier de candidature signé
  • Justificatifs de durée de l’expérience

Sportif de haut niveau

  • Inscription sur la liste des sportifs de haut niveau
  • Dossier de candidature signé
  • Justificatifs de durée de l’expérience

 

Selon l’organisme de certification que vous choisissez, des documents complémentaires peuvent être demandés pour renforcer votre dossier. Par exemple, pour une certification de l’enseignement supérieur, vos diplômes scolaires sont parfois exigés. 

L’organisme certificateur dispose ensuite d’un délai de 2 mois pour indiquer la recevabilité de votre dossier de candidature. D’ailleurs en cas d’absence de réponse, votre demande est considérée comme acceptée. 

Notre conseil : composez votre dossier en étant le plus précis possible. Si votre candidature est riche et fournie, l’organisme certificateur validera volontiers votre demande. 

Étape 3 : fournir un dossier de validation de votre expérience

Après que votre demande de VAE ait été admise, vous devez présenter un dossier de validation. Ce document rédigé permet au jury d’estimer votre niveau professionnel. Autrement dit, l’organisme juge si vous avez acquis les compétences nécessaires pour obtenir la validation des acquis de l’expérience. On parle également de Livret 2 de la VAE

Afin d’établir un dossier complet et détaillé, voici ce que nous vous conseillons d’y inclure : 

  • Une description précise de vos expériences professionnelles et personnelles (travail, associatif, etc.)
  • Une explication des activités que vous avez effectuées, en relation avec la certification voulue
  • Toute preuve de la réalité de votre pratique professionnelle, comme des lettres de missions, des projets menés, des créations
  • Une description de votre contexte de travail (environnement, secteur d’activité, etc.)
  • Un inventaire des tâches effectuées, abouties ou en cours
  • Une présentation des moyens utilisés, des objectifs poursuivis, des contraintes posées pour chacun de vos projets

L’objectif est de prouver à l’organisme de certification que vous cochez toutes les cases pour obtenir la VAE. Attention, veillez à indiquer les acquis, compétences ou connaissances uniquement en relation avec le contenu des référentiels de la formation envisagée. Par exemple, pour une VAE d’éducateur spécialisé, inutile d’expliciter votre emploi en boulangerie. 

Envie de vous lancer dans une validation des acquis de l’expérience ? Avec les conseillers pédagogiques de PrepAcademy, bénéficiez d’un accompagnement et d’une préparation personnalisés pour réussir votre certification !

Étape 4 (optionnelle) : passer un entretien oral

Parfois, après lecture de votre dossier, le jury vous convoque pour un oral de validation. En réalité, il s’agit d’un entretien et/ou d’une mise en situation, ayant pour but de s’assurer de vos compétences. Cette étape est donc facultative et dépend des organismes de certification. 

Dans la plupart des cas, cet oral se fait devant un jury composé de deux professionnels du secteur de la certification. S’il est question d’un simple entretien, vous devrez vous entretenir avec le jury, notamment pour appuyer votre dossier et expliciter votre projet professionnel. 

En revanche, dans le cas d’une mise en situation, vous allez prouver dans la pratique que vos aptitudes correspondent à la certification. Elle peut être réelle, autrement dit sur votre lieu de travail, ou reconstituée, avec une mission typique de votre activité à accomplir. 

Notre conseil : en cas d’entretien oral, n’hésitez pas à vous exercer avec d’autres personnes. Par exemple, les professeurs de PrepAcademy vous entraînent à gérer votre oral pour que la réussite soit avec vous le jour-J !

Étape 5 : attendre le verdict final

Au terme de ce parcours, le jury se réunit et délibère sur votre dossier pour juger de vos compétences professionnelles. Son objectif est de vérifier la concordance entre les aptitudes dont vous disposez et celles requises pour la certification. 

Plusieurs cas de figure peuvent se présenter : 

  • Une validation totale de votre dossier signifie que votre certification est obtenue
  • Une validation partielle de votre dossier signifie qu’une partie du bloc de compétences doit être acquise (dans un délai de 5 ans maximum)
  • Un refus signifie que vos compétence ne permettent d’obtenir la certification

L’organisme certificateur vous décerne alors une attestation de compétences ou un livret de certification

Notre conseil : faites valoir votre VAE lors de concours, afin de bénéficier d’éventuelles dispenses d’épreuves. 

FAQ : vos questions, nos réponses 👋

Est-il possible de financer ma VAE ?

Oui ! En plus d’un autofinancement, plusieurs sources de financement sont possibles : 

  • Utiliser votre Compte Personnel de Formation (CPF), en financement total ou partiel
  • Demander un financement à votre employeur
  • Faire appel à un Opérateur de Compétences (OPCO), des organismes gouvernementaux chargés de financer la formation professionnelle (uniquement pour les entreprises de moins de 50 salariés)
  • Obtenir un financement par les collectivités territoriales (régions, agence Pôle Emploi, etc.)

Pour en savoir plus : Comment financer sa formation à distance ?

Salarié, puis-je demander un congé pour ma VAE ?

Oui ! Votre employeur peut vous accorder un congé pour validation des acquis de l’expérience. Sa durée est de 24 heures maximum, en continu ou non, et équivaut à une période de travail classique (prise en compte pour votre retraite, cotisations, etc.). En revanche, vous devez transmettre cette demande au moins 60 jours avant le début de la VAE. Votre employeur peut refuser le congé, à condition de justifier ce refus. 

Puis-je faire plusieurs demandes de VAE dans la même année ?

Non. Vous ne pouvez pas cumuler les VAE dans un même secteur d’activité au cours d’une année. En revanche, vous pouvez faire jusqu’à 3 demandes pour des domaines différents, par exemple une VAE d’éducateur spécialisé, une autre de secrétaire comptable et une dernière de travaux publics.

Est-ce possible de m’entraîner avec PrepAcademy ?

Oui ! Nos professeurs vous préparent à trois VAE dans le domaine socio-éducatif

 

Maintenant que vous disposez des clefs pour comprendre la VAE, vous avez les cartes en main pour vous lancer. D’une simple envie de reconnaissance professionnelle à une ambition d’évolution de carrière, diverses raisons peuvent vous pousser à commencer. Quoi qu’il en soit, les équipes pédagogiques de PrepAcademy sont à vos côtés pendant toute votre préparation ! 

JE RÉUSSIS MA VAE

Crédits photo : « ©[fizkes] via Canva.com »

Hugo Messina

Hugo Messina

Articles similaires

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Autres

20 / 01 / 2018

Comment se déroule le concours ambulancier ?

Le concours ambulancier est un des principaux concours du paramédical. Il permet aux candidats d’entrer en formation d’ambulancier et ainsi d’exercer ce métier rapidement.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Autres

13 / 02 / 2018

Comment fonctionne Parcoursup : notre guide d'utilisation

Le 15 janvier 2018, la plateforme Parcoursup remplaçait APB (Admission Post-Bac). Derrière ce changement de nom, peu de vrais changements : l'objectif est de recenser l'ensemble des vœux des lycéens pour les formations du supérieur.

Arnaud Gracieux

Arnaud Gracieux