Fiche métier : accompagnant éducatif et social

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Le métier d’accompagnant éducatif et social (AES)

Le métier d'accompagnant éducatif et social (AES) est un métier pluriel et en plein essor ! En effet, l’AES est un travailleur social qui exerce auprès de publics variés : enfants, adolescents, adultes et personnes âgées. Ces personnes sont en situation de handicap, de dépendance ou confrontées à divers problèmes notamment comportementaux. 

“L’accompagnant éducatif et social (AES) a pour mission de réaliser une intervention sociale au quotidien visant à compenser les conséquences d’un manque d’autonomie, quelles qu’en soient l’origine ou la nature. Il prend en compte les difficultés liées à l’âge, à la maladie, au mode de vie ou les conséquences d’une situation sociale de vulnérabilité, pour permettre à la personne d’être actrice de son projet de vie.” Ministère des Solidarités et de la Santé

Le nom AES est assez récent : c’est le Décret n° 2016-74 du 29 janvier 2016 relatif au diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social et modifiant le code de l'action sociale et des familles qui marque la création de ce nouveau diplôme qui fusionne deux diplômes d’Etat préexistants et représente une montée en compétence d’une troisième spécialité :

  • DEAVS : diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale, qui permettait d’exercer le métier d’AVS (auxiliaire de vie sociale) 
  • DEAMP : diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique, permettant d’exercer le métier d’AMP
  • AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap), anciennement AVS (auxiliaire de vie scolaire) peuvent se professionnaliser via ce nouveau diplôme.

La profession d’accompagnant éducatif est réglementée. En effet, pour travailler en tant qu’AES, il faut être titulaire du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES).  Il s'agit d'une des professions qui crée le plus d'emplois actuellement. Plus d'infos dans notre article Le social : un secteur d'avenir

Devenez accompagnant éducatif et social
Découvrez comment
 

Débouchés et spécialités : quels emplois pour l’accompagnant éducatif et social ?

Le métier d’AES représente donc la fusion de trois métiers distincts dont le point commun est d’accompagner les publics en difficulté au quotidien.

Les trois spécialités des AES sont donc :

  • Structure collective : cette spécialité correspond à l’ancien DEAMP et permet de travailler dans des centres médicaux sociaux accueillant des personnes en situation de handicap, des personnes âgées… Il y a de forts besoins en recrutement dans cette spécialité.
  • Aide à domicile : cette spécialité correspond à l’ancien DEAVS et permet de travailler pour associations et des agences de service à la personne. Le poste occupé porte encore le nom d’auxiliaire de vie. C’est un métier porteur, dans lequel il y a une forte demande en professionnels qualifiés.
  • Inclusion scolaire : pour les enfants ayant des troubles ou des handicaps les AESH, qui ne bénéficiaient que de 60 heures de formation en tant qu’auxiliaire de vie scolaire (AVS), bénéficient d’une meilleure reconnaissance de leur profession. 

L’élève accompagnant éducatif et social a donc de nombreux débouchés possibles. La spécialité choisie est mentionnée sur le diplôme, mais les autres spécialités peuvent être facilement validées en formation continue. Les débouchés, pour un AES ayant validé les trois spécialités, sont alors très nombreux et permet de changer d’orientation et d’employeur très facilement et sans inquiétude particulière : il n’est pas difficile de trouver un emploi lorsqu’on est accompagnant éducatif et social diplômé !

 

Quelles sont les missions de l’Accompagnant éducatif et social en structure collective et à domicile ?

Anciennement nommé AMP (aide médico-psychologique) l’accompagnant éducatif et social qui exerce en structure collective aide les personnes en situation de handicap et de dépendance au sein d’une structure d’accueil plus ou moins médicalisée.

  • Concevoir, planifier et accompagner les activités sportives adaptées, ateliers créatifs, sorties ou animations culturelles…
  • Accompagner le patients dans ses loisirs, ses rendez-vous médicaux, administratifs…
  • Veiller au maintien et au développement de l’autonomie
  • Stimuler le patient dans sa communication avec les autrui, voire participer à rééduquer sa capacité à communiquer
  • Sécuriser le cadre de vie 
  • Aider le patient dans ses gestes quotidiens (hygiène, habillement, repas)

Son rôle est de s’assurer de la qualité de vie et de l’épanouissement du patient dans son lieu d’accueil.

Lorsqu’il exerce au domicile du patient, il est encore communément appelé auxiliaire de vie sociale (AVS) et réalise sensiblement les mêmes missions qu’en établissement (hormis les animations sportives, créatives et culturelles). Puisqu’il n’y a pas d’agent hospitalier ou de personnel dédié à l’entretien des locaux, il prend en charge le ménage du domicile du patient, le conduit et l’accompagne faire ses courses...

Sa mission première et de favoriser le maintien à domicile de la personne dépendante et de veiller à sa qualité de vie.

Découvrez le quotien d'un accompagnant éducatif et social dans cette vidéo.

Devenez accompagnant éducatif et social
Découvrez comment
 

Quelles sont les missions de l’AESH ?

Les accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) sont des agents contractuels dont les missions dépendent du profil et des besoins de chaque élève accompagné. On parle d’ailleurs plus à propos de projet personnalisé de scolarisation (PPS) et de besoins de compensation en manière de scolarisation (GEVASco).

“Les activités des personnels chargés de l'aide humaine sont divisées en trois domaines qui regroupent les différentes formes d'aides apportées aux élèves en situation de handicap, sur tous les temps et lieux scolaires (dont les stages, les sorties et voyages scolaires). L'accompagnement des élèves favorise :

  • Les actes de sa vie quotidienne,
  • L'accès aux activités d'apprentissage (éducatives, culturelles, sportives, artistiques ou professionnelles),
  • Les activités de la vie sociale et relationnelle.” Ministère de l’éducation nationale

Deux textes font référence et détaillent d’avantage les missions de l’AESH :

L'AESH est un moteur de réussite pour les élèves accompagnés ! Découvrez le quotidien d'une AESH dans cette vidéo.

 

Conditions et cadre de travail de l’accompagnant éducatif et social

Quelle que soit la structure qui l’emploie, l’accompagnant éducatif et social ne travaille jamais seul : il est intégré dans une équipe pluridisciplinaire dont la composition varie en fonction de la spécialité choisie. 

Face à la maladie, au handicap et à la violence physique ou verbale, on peut se sentir démuni. L’AES est parfois lui-même directement victime de cette violence. Il s’agit donc d’un métier psychologiquement difficile. Mais le travail en équipe permet de ne pas se sentir isolé dans ces situations.

L’accompagnant éducatif et social peut être employé dans de nombreuses structures publiques comme privées/associatives, notamment :

  • Les services de protection de l’enfance
  • Les établissement scolaire (maternelle, primaire et secondaire)
  • Maison Départementale de la Personne Handicapée (MDPH)
  • Un hôpital de jour
  • Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles (CRRF)
  • Une association de personnes handicapées
  • Foyer d'Accueil Médicalisé (FAM)
  • Une collectivité locale (CCAS)
  • Centre d'Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP)
  • Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT)
  • Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP)
  • Centre Médico-Psychologique (CMP)
  • Institut Médico-Educatif (IME)
  • Maison d'Accueil Spécialisé (MAS)
  • Site pour la Vie Autonome (SVA)
  • Service d'Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés (SAMSAH)
  • Unité d'Evaluation, de Réentrainement, et d'Orientation Sociale et/ou professionnelle (UEROS)
  • Une maison d'arrêt
  • Etablissement pénitentiaire pour mineur (EPM)
  • Un centre d’accueil d’urgence
  • Associations, agences ou entreprise d’aide à domicile
  • Un centre d’accueil pour sans abris
  • Un foyer de l’enfance

L’accompagnant éducatif et social qui exerce en structure d’accueil ou en milieu hospitalier est amené à travailler en horaires décalés, la nuit, ainsi que les jours fériés et certains week-ends. Il faut donc être prêt à s’investir personnellement avant de se lancer dans ce projet professionnel. 

En aide à domicile, le travail se limite à la journée mais les weekends et les fériés peuvent également être travaillés.

En milieu scolaire, l’AES ne connaît pas ces contraintes mais est souvent employé à temps partiel.

Devenez accompagnant éducatif et social
Découvrez comment
 

Compétences et qualités de l’accompagnant éducatif et social

Etre accompagnant éducatif et social c’est exercer un métier enrichissant, humain, et dans lequel on se sent utile, dans lequel on apporte du bien-être aux résidents, patients ou élève accompagné.

Sans établir de hiérarchie entre les qualités indispensables à l’exercice du métier d’AES, ce sont les qualités humaines (empathie, patience, écoute) qui sont généralement à l’origine de cette vocation. C’est un métier passion, dans lequel il faut aimer être au contact de son prochain, être prêt à accueillir ses émotions comme ses questionnements pratiques ou existentiels. Apporter une réponse adaptée à chaque patient, famille ou intervenant passe donc par votre capacité d’écoute, d’observation et d’analyse de la situation. 

Au quotidien, l’accompagnant éducatif et social devra mobiliser ses capacités organisationnelles pour mener à bien ses missions mais elle pourra aussi compter sur sa créativité afin de varier les approches en fonction des publics. 

Pour être AES il faut savoir être à la fois calme et dynamique, compréhensif et neutre. Equilibre émotionnel et maîtrise de soi seront de précieux alliés au quotidien pour faire face à toutes les situations. 

Enfin, de la polyvalence et une bonne communication permettront à l’accompagnant éducatif et social de s’intégrer au mieux dans un travail d’équipe pluridisciplinaire. Vos qualités relationnelles vous permettront également de désamorcer des situations tendues avec les personnes prises en charge. 

Si vous avez besoin de faire le point sur vos qualités ? De nombreux site vous proposent des test, vous pouvez réaliser gratuitement ceux de l’Etudiant.fr.

 

Comment devenir accompagnant éducatif et social ?

Aucun diplôme n’est requis pour entrer en formation d'accompagnant éducatif et social, il faut cependant réussir un concours d’entrée pour y accéder. 

Pour s’inscrire au concours d’entrée, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Etre ressortissant d’un pays de l’Union Européenne ou à défaut détenir un titre de séjour autorisant à exercer une activité professionnelle et couvrant a minima la durée de la formation.
  • Ne pas avoir été condamné pour des faits incompatibles avec l’exercice du métier d’accompagnant éducatif et social.
  • Etre âgé de 16 ans minimum.
  • Etre physiquement apte.

Certains candidats sont admis de droit en formation. Il s’agit des cas suivants :

  • Les candidats titulaires de l’un des titres ou diplômes mentionnés en annexe V de l'Arrêté du 30 août 2021 ; Ces candidats peuvent bénéficier d’allègement(s) de formation ou de dispense(s) de formation et de certification à certains blocs de compétences.
  • Les lauréats de l’Institut de l’engagement ;
  • Les candidats ayant signé un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation ;
  • Les candidats ayant déjà préalablement acquis un ou plusieurs bloc(s) de compétences du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social relevant des dispositions de l’article D. 451-88 du code de l’action sociale et des familles ;
  • Les candidats ayant déjà préalablement acquis un ou plusieurs domaine(s) de compétences du diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social relevant des anciennes dispositions de l’article D. 451-88 du code de l’action sociale et des familles, du diplôme d’Etat d’aide médico psychologique ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de vie sociale. Ces candidats bénéficient d’un entretien de positionnement avec l’établissement de formation. 

Source : Annexe de l'Arrêté du 30 août 2021 relatif au diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social

Les autres candidats sont d'abord sélectionnés sur dossier. Ce dossier met en valeur votre parcours et vos expériences ainsi que votre intérêt pour la profession. Les candidats ainsi retenus doivent ensuite passer une épreuve orale d'admission. D'une durée de 30 minutes, elle permet au jury d'évaluer leurs motivations ainsi que leur aptitude à exercer le métier d'accompagnant éducatif et social.

Après la réussite du concours, l’élève entre en formation pour une durée de 9 à 24 mois (s’il fait le choix d’une formation en alternance) maximum, mais la durée moyenne constatée est plutôt de 12 à 18 mois.

La formation comprend 525 heures de cours théoriques et 840 heures de pratique (stages). Quatre domaines de compétences (DC) sont à valider en contrôle continu pour obtenir le diplôme d’Etat d’accompagnant éducatif et social (DEAES).

Chez PrepAcademy, nous vous recommandons une préparation de 4 mois à un an en fonction de votre niveau. En effet, une remise à niveau notamment en français est parfois nécessaire avant même d’attaquer le travail de préparation de l'épreuves en lui-même et vous assure ensuite d'entrer en formation sans lacunes.

Devenez accompagnant éducatif et social
Découvrez comment
 

Quel est le salaire d’un accompagnant éducatif et social ?

Dans la fonction publique, un accompagnant éducatif et social en début de carrière gagne 1541€ brut, hors primes et indemnités diverses, ce salaire peut atteindre 2183€ brut en fin de carrière s’il atteint le grade d’AES principal. A titre de comparaison, le salaire des aide-soignants est identique à celui des AES dans la fonction publique hospitalière. 

Dans les structures privées, la rémunération est équivalente mais peut varier en fonction des conventions collectives

De manière générale, la rémunération est équivalente quelle que soit la spécialité choisie. Cependant, il est à noter que les AESH sont majoritairement employés à temps partiel, ce qui n’est pas le cas des autres spécialités.

 

Les évolutions de carrière de l’accompagnant éducatif et social

L’AES peut tout d’abord évoluer au sein de son propre métier. En effet, il est possible de changer assez facilement de spécialité en cours de carrière, ce qui permet de varier les missions si on le souhaite. On peut également devenir accompagnant éducatif et social principal, par ancienneté et au mérite, dans une structure d’accueil et ainsi coordonner l’activité des autres AES moins expérimentées.

Ensuite, les possibilités d’évolutions sont nombreuses dans la mesure où chaque spécialité offre des possibilités propres (liste non exhaustive) :

  • Aide-soignante, auxiliaire de puériculture : il existe des dispositifs d’allègement de formation
  • Infirmière : sur concours après 3 ans d’expérience tous métiers confondus
  • Assistant familial
  • Moniteur éducateur, voire éducateur spécialisé ou de jeunes enfants : par la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) notamment
  • ATSEM : sur concours
  • Direction ou création d’une agence de services à la personne...

Enfin, lorsque l’AES est agent de la fonction hospitalière, elle peut après 4 ans d’expérience en tant que fonctionnaire en moyenne, accéder à de nombreux concours internes de la fonction publique de catégorie C et de catégorie B.