Fiche métier : auxiliaire de puériculture

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Auxiliaire de puériculture, un métier du soin

Être auxiliaire de puériculture, c'est prendre soin des enfants de 0 à 15 ans, en milieu médical ou dans une structure d'accueil. Il s'agit donc d'un métier polyvalent.

C'est une profession paramédicale, plutôt féminine, même si les hommes y ont toute leur place. Comme tous les métiers du secteur, auxiliaire de puériculture est un métier d'avenir dans lequel les besoins en recrutement sont importants. Consulter notre article Le paramédical : un secteur d'avenir.

Formation courte (moins d'un an) et emploi garanti font du métier d'auxiliaire de puériculture une valeur sûre pour celles et ceux qui souhaitent travailler avec les enfants. Les perspectives d'évolution sont nombreuses.

Devenez auxiliaire de puériculture
Découvrez comment
 

Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Le concours d’entrée en formation d’auxiliaire de puériculture est organisé une à deux fois par an par les différents IFAP (Institut de formation d’auxiliaire de puériculture). Les conditions à remplir pour s’inscrire au nouveau concours d'auxiliaire de puériculture sont peu nombreuses. Le candidat doit donc :

  • être âgé de 17 ans minimum à la date d’entrée en formation, on peut donc passer le concours avant ses 17 ans. Il n’y a pas de limite maximum ;
  • être ressortissant d’un pays membre de la CEE ou détenir un permis de séjour couvrant au minimum la période de formation ;
  • être physiquement apte à exercer le métier d’auxiliaire de puériculture ;

Aucun diplôme n’est demandé, et il n’existe plus de dispenses d’épreuves pour les candidats déjà titulaire d’un diplôme dans le domaine du sanitaire et social ou d’un baccalauréat. Bien entendu, être titulaire de ce genre de diplôme sera favorablement pris en compte dans votre dossier de candidature. 

L’inscription se fait directement auprès de l’IFAP que le candidat souhaite intégrer pour sa formation d’auxiliaire de puériculture, dans les dates indiquées par l’institut. Elle est prise en compte au moment du dépôt du dossier de candidature complet. L’Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture précise, dans son article 6, quelles sont les pièces à fournir pour constituer ce dossier de candidature : pièce d'identité, C.V., lettre de motivation, attestation de scolarité en classe prépa.... L'examen du dossier constitue la première épreuve à réussir !

Les candidats pré-sélectionnés sont ensuite convoqués pour une épreuve orale qui permet au jury d'évaluer leur motivation et leur connaissance du métier. 

Plus d'infos dans notre article dédié au concours auxiliaire de puériculture

Les lauréats sont ensuite admis en formation d'auxiliaire de puériculture pour 10 mois. Cours théoriques, pratiques et stages s'alternent et permettent à l'élève auxiliaire de puériculture d'être opérationnel dès l'obtention du Diplôme d'État.

Auxiliaire de puériculture en milieu médical : missions et conditions de travail

L'auxiliaire de puériculture peut exercer en milieu médical :

  • Service de médecine ou de chirurgie pédiatrique
  • Maternité
  • Néonatalogie et réanimation pédiatrique
  • Urgences pédiatriques
  • Centre médicaux-sociaux prenant en charge des enfants
  • Centres médicaux-psychologiques prenant en charge des enfants

Elle peut également travailler pour les services de la PMI (Protection Maternelle Infantile).

Dans les établissements de soin, l'auxiliaire de puériculture est amenée à travailler aussi bien en semaine que le weekend et les jours fériés, voire la nuit (si elle le souhaite). L'amplitude horaire d'une journée type est souvent de 12 heures. Elle travaille le plus souvent en binôme avec une infirmière puéricultrice, ou avec une sage-femme (en maternité). Elle est malheureusement confrontée à la souffrance voire à la mort de jeunes patients, ce qui est toujours difficile à vivre. 

L'auxiliaire de puériculture accompagne le jeune patient au quotidien, de son arrivée à sa sortie du service. Elle veille à son bien-être :

  • Assurer les soins de nursing et les changes.
  • Aide à l'alimentation.
  • Entretenir les chambres et préparer l'environnement pour l'arrivée de nouveaux patients.
  • Rassurer les enfants et leurs parents.
  • Stimuler l'enfant et veiller au bon développement de son autonomie.
  • Etc

En parallèle de ces missions qui lui sont propres, elle assiste l'infirmière puéricultrice :

  • Mise à disposition du matériel nécessaire aux soins infirmier;
  • Préparation de l'environnement de soin
  • Exécution de certains soins sous la responsabilité de l'infirmière puéricultrice
  • Surveillance des patients
  • Suivi des dossiers et participation aux transmissions.

Bien entendu, ce ne sont là que quelques exemples de missions dévolues à l'auxiliaire de puériculture en milieu médical. Tout dépend ensuite du type d'établissement et de service dans lequel elle est en poste. Certains environnements de travail sont plus techniques que d'autres.

Devenez auxiliaire de puériculture
Découvrez comment
 

Auxiliaire de puériculture en structure d'accueil collectif : missions et conditions de travail

En crèche ou en structure multi accueil (SMA), l'auxiliaire de puériculture réalise les soins de nursing et aide à l'alimentation des enfants placés sous sa surveillance. Mais ce n'est pas tout. En effet, au-delà du soin, elle est chargée de stimuler les jeunes enfants et de les accompagner dans l'acquisition de l'autonomie. Bien entendu, elle veille à leur sécurité tout au long de la journée et les occupe par diverses activités : histoires, musique, activités créatives, parcours de motricité etc. 

Elle est l'interlocutrice privilégiée des parents et un véritable repère pour les enfants qu'elle accompagne parfois jusqu'à leur scolarisation.

Ses conditions de travail plus compatibles avec une vie de famille que lorsqu'elle exerce en milieu hospitalier. En effet, en structure d'accueil collectif, l'auxiliaire de puériculture travaille en journée et en semaine. Généralement, elle ne travaille pas les jours fériés. Elle travaille au sein d'une équipe pluridisciplinaire, avec d'autres auxiliaires de puériculture, des assistantes éducatrices, des éducateur de jeunes enfants ainsi que des infirmières puéricultrice. 

Elle prend en charge plusieurs enfants en même temps.

Les qualités requise pour devenir auxiliaire de puériculture

Pour s'épanouir en tant qu'auxiliaire de puériculture, il faut être empathique, à l'écoute des enfants comme de leur parents et faire preuve de bienveillance. Ce sont là des qualités indispensable pour rassurer les enfants comme leurs parents. Il faut aussi savoir se montrer ferme et ramener rapidement le calme si nécessaire. 

Patiente, l'auxiliaire de puériculture a une bonne résistance au bruit. De manière générale, elle apprécie le contact des enfants quel que soit leur âge.

Lorsque l'on est auxiliaire de puériculture, il faut savoir prendre du recul face aux situations les plus difficiles. Être confronté à la souffrance et à la mort d'un enfant n'est jamais facile. Elle doit pourtant se montrer impartiale et ne pas porter de jugement à l'encontre de parents irresponsables ou négligents par exemple. Cela est également nécessaire afin que ce qu'elle vit dans son quotidien professionnel ne l'affecte pas trop dans sa vie privée.

Amenée à travailler avec des prématurés notamment, elle est extrêmement précise dans ses gestes techniques. Dans tous les cas, quel que soit l'âge de l'enfant, l'auxiliaire de puériculture est méticuleuse et rigoureuse dans son travail. Elle se montre responsable et possède une bonne connaissance du développement de l'enfant.

Bonne communicante, elle sait travailler au sein d'une équipe pluridisciplinaire et adapter son discours lorsqu'elle doit transmettre des informations aux parents ou aux enfants. 

Enfin, l'auxiliaire de puériculture est créative et dynamique ! Elle anime et organise la journée des enfants avec des activités qui participent à leur éveil et à leur développement. 

Devenez auxiliaire de puériculture
Découvrez comment
 

Le salaire de l'auxiliaire de puériculture

Le salaire de l'auxiliaire de puériculture évolue avec son ancienneté. 

Lorsqu'elle est fonctionnaire en milieu hospitalier, l'auxiliaire de puériculture passe par deux grades différents :

  • auxiliaire de puériculture de classe normale : de 1541.70€ brut au premier échelon à 1958.76€ brut au dernier échelon du grade.
  • auxiliaire de puériculture principal : de 1640.11€ brut au premier échelon à 2183.69€ brut au dernier échelon du grade.

Primes de nuit, de fériés et de weekend viennent s'ajouter à ces salaires bruts. Sans oublier les autres primes et indemnités des fonctionnaires

Dans la fonction publique territoriale (structures d'accueil), les grilles indiciaires sont identiques.

Le salaire d'une auxiliaire de puériculture salariée du privé est sensiblement le même que dans le public à ancienneté égale.

L'évolution de carrière de l'auxiliaire de puériculture

Une fois diplômé, l'auxiliaire de puériculture a de nombreuses perspectives d'évolution de carrière.

En fonction de son ancienneté, elle peut devenir auxiliaire de puériculture principale et ainsi encadrer ses collègues et coordonner leurs missions. 

Il lui est également possible de changer de spécialité en devenant par exemple :

L'accès à ces diplômes est facilité lorsqu'on est auxiliaire de puériculture diplômée d'État. 

Une des évolutions logiques lorsqu'on est auxiliaire de puériculture est de devenir infirmière puéricultrice. Depuis la réforme de l'accès à la formation en soins infirmier (Arrêté du 13 décembre 2018 modifiant l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmier), il n'est plus nécessaire de justifier de trois années d'expérience en tant qu'auxiliaire de puériculture pour se présenter au concours. En effet, le concours passerelle a été supprimé et les auxiliaire de puériculture se présentent au concours dit de reconversion professionnelle. Pour cela, il suffi de justifier de trois années d'expérience totale, tous métiers confondus. Ainsi, une auxiliaire de puériculture qui exerce depuis un an mais qui a, par exemple, travaillé plusieurs années en grande distribution avant cela peut se présenter au concours infirmier. Il faut ensuite réussir une formation de trois ans pour devenir infirmier. Suite à l'obtention du DE Infirmier, il faut réussir un nouveau concours et une année de formation supplémentaire pour devenir infirmière puéricultrice.

La deuxième possibilité est de devenir éducatrice de jeunes enfants. L'auxiliaire de puériculture peut devenir éducatrice de jeunes enfants sous conditions de diplôme : il lui faudra pour cela être titulaire d'un diplôme ou titre professionnel de niveau Bac, ou envisager une V.A.E. (validation des acquis de l'expérience).

Cet article vous a donné envie de devenir auxiliaire de puériculture ? PrepAcademy vous accompagne dans la réussite de votre concours. Testez gratuitement votre préparation !