Qui peut passer le concours d'auxiliaire de puériculture ?

Le concours d'auxiliaire de puériculture est régi par l'arrêté du 16 janvier 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture. Ce texte de loi nous renseigne sur les conditions nécessaires pour passer le concours et ainsi rentrer en formation.

Premièrement, pour passer le concours, il faut être âgé d'au moins 17 ans à la date d'entrée en formation. Aucune dispense d'âge n'est acceptée. A l'inverse, l'arrêté ne prévoit pas de limite supérieur en âge.

Sachez que le concours d'auxiliaire de puériculture est divisé en deux parties : les épreuves d'admissibilités (ou épreuves écrites) et l'épreuve d'admission (ou épreuve orale). Il n'existe aucun pré-requis de diplôme pour participer aux épreuves d'admissibilité et donc pour s'inscrire au concours.

Cependant, certains niveau de qualification vous permettent d'être dispensé de l'épreuve de culture générale (une de deux épreuves d'admissibilité avec les tests d'aptitude) :

  • si vous possédez un diplôme de niveau IV (niveau baccalauréat), délivré en France.
  • si vous possédez un diplôme de niveau V (niveau CAP/BEP) du secteur sanitaire et social, délivré en France.
  • si vous possédez un diplôme étranger vous permettant d'accéder au niveau universitaire dans le pays où il a été obtenu.
  • si vous étudiez en première année en IFSI et que vous êtes non admis en deuxième année.

Pour en savoir plus, consultez nos articles :

Le concours 2020 d'auxiliaire de puériculture

Le concours 2019 d'auxiliaire de puériculture

Le concours 2018 d'auxiliaire de puériculture

 

Les épreuves du concours d'auxiliaire de puériculture

Le texte de loi régissant le concours précise aussi les différentes épreuves auxquelles devront faire face les candidats. Comme nous l'avons expliqué au-dessus, le concours se compose de deux étapes : les épreuves écrites d'admissibilité et l'épreuve orale d'admission.

Les épreuves écrites sont au nombre de deux :

  • Une épreuve de culture générale, d'une durée de 2 heures et notée sur 20 points. Dans la première partie de l'épreuve, le candidat doit synthétiser et commenter un texte de culture générale sanitaire et sociale. Cette partie est notée sur 12 points. S'en suit une série de 10 questions : 5 de biologie fondamentale, 3 sur les opérations mathématiques de base et 2 sur les opérations mathématiques de conversion. Cette partie est notée sur 8 points.
  • Une épreuve de tests d'aptitude, d'une durée de 1 heure 30 et notée sur 20 points. Cette épreuve mélange les tests de logique et de mathématiques.

Pour être admissible (donc pris à l'oral), vous devez obtenir la note de 10 sur 20 minimum sur les deux épreuves.

L'épreuve orale est notée sur 20 et se décompose en 3 parties :

  • 10 minutes de préparation, pendant lesquelles on vous remet un sujet de culture sanitaire et sociale, que vous devez préparer.
  • 10 minutes de présentation de votre exposé devant un jury, suivies de questions sur votre exposé et/ou les thèmes sanitaires et sociaux.
  • 10 minutes d'échange avec le jury sur vos motivations, votre connaissance du métier/de la formation ou encore sur votre personnalité.

Les élèves ayant une note inférieure à 10 sont automatiquement éliminés. Le reste des candidats est classé en deux listes. Ceux qui sont admis directement sont dits en "liste principale". Les autres candidats sont présents en liste complémentaire. Ils devront attendre d'éventuels désistements pour espérer réussir le concours et intégrer un IFAP (Institut de Formation d'Auxiliaire de Puériculture).

 

La préparation au concours d'auxiliaire de puériculture

Le concours d'auxiliaire de puériculture attire chaque année près de 50 000 candidats au concours. Le taux de réussite au niveau national se situe en moyenne autour de 25%... Dans certains instituts très demandés (comme l'AP-HP par exemple), ce taux peut être en-dessous de 20%. Ainsi bien se préparer est indispensable afin d'espérer réussir les épreuves écrites et l'oral, et ainsi entrer en formation.

En règle générale, on distingue trois manières de se préparer au concours d'auxiliaire de puériculture :

  • Avec une préparation à distance comme PrepAcademy. Ainsi nous sommes un organisme de formation professionnelle reconnu par l'Etat et spécialisé dans la préparation au concours. Avec nous, vous disposerez de tout le contenu (cours, exercices, examens...) et de tout l'accompagnement (simulations d'oraux, tutorat, calendrier de révisions personnalisé...) pour réussir le concours.
  • Avec une préparation en classe. Le suivi est généralement de qualité mais les horaires sont fixes et les prix très élevés (comptez entre 1000€ et 1500€ pour une préparation annuelle).
  • Se préparer par soi-même avec des livres. Dans ce cas, le coût est forcément limité mais il vous faudra être parfaitement organisé, ainsi que travailleur.

Si vous souhaitez en savoir plus sur nos préparations au concours d'aide-soignant, n'hésitez pas à venir discuter avec nous. Nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir pour bien vous préparer et ainsi réussir le concours !

Pour en savoir plus, consultez notre article :

La préparation au concours d'auxiliaire de puériculture

 

L'inscription et les dates du concours d'auxiliaire de puériculture

Le concours pour rentrer en IFAP (Institut de formation d'auxiliaire de puériculture) est géré localement par les instituts de formation. Ainsi ce sont eux qui décident des dates de concours, des documents nécessaires pour s'inscrire, des sujets... L'arrêté du 16 janvier 2006 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'auxiliaire de puériculture précise uniquement les dates de rentrée en formation.

Ainsi il existe deux dates de rentrée possibles : en septembre et en janvier. Précisons que seuls les IFAP les plus importants (ceux des grandes agglomérations en général) organisent deux sessions de concours par an.

Ainsi sauf exceptions, les sessions de concours se déroulent toutes au premier semestre (janvier - juin) pour une rentrée en septembre, et entre septembre et novembre pour une rentrée en janvier.

Concernant les modalités d'inscription, il faut savoir que si vous êtes éligible au concours, votre dossier d'inscription ne peut être refusé. Généralement, les instituts demandent toujours les mêmes documents pour finaliser votre inscription au concours : papiers d'identité, diplômes éventuels, CV, lettre de motivation...

Pour en savoir plus, consultez nos articles :

L'inscription au concours d'auxiliaire de puériculture

Les dates du concours d'auxiliaire de puériculture

 

L'oral du concours d'auxiliaire de puériculture

L'oral du concours est une épreuve paradoxale. En effet, c'est l'épreuve la plus difficile, la plus sélective et en même temps la plus sous-estimée et la moins préparée par les candidats.

Chez PrepAcademy, nous préparons chaque année des centaines d'élèves à cette épreuve et nous avons remarqué que les candidats ont souvent une mauvaise appréhension de l'oral. Ils pensent à tort qu'il suffit de s'exprimer correctement et de simplement dire que l'on est motivée pour devenir auxiliaire de puériculture...

Alors qu'en réalité, c'est une épreuve très sélective car après les épreuves écrites, il ne reste que les meilleurs candidats en lice. De plus, les attendus du jury sont élevés : votre discours doit être construit, travaillé et répété. Il faut aussi savoir traiter de manière efficace un sujet de culture sanitaire et sociale ! En conclusion, cela demande une préparation minutieuse et de long-terme.

L'épreuve se décompose en 3 parties :

  • 10 minutes de préparation pour traiter le sujet de culture générale sanitaire et sociale qui vous a été remis par le jury.
  • 10 minutes de présentation de votre exposé suivi de questions du jury.
  • 10 minutes d'échange sur vos motivations, votre personnalité, votre connaissance de la formation et du métier d'auxiliaire de puériculture...

L'épreuve orale se prépare avec autant d'assiduité que l'épreuve écrite. Une bonne préparation doit ainsi comporter :

  • L'apprentissage des cours de culture sanitaire et sociale.
  • Un entraînement afin de savoir traiter un sujet en 10 minutes et afin de savoir le présenter également.
  • Une connaissance parfaite du métier d'auxiliaire de puériculture et des attendus de la formation.
  • Une connaissance parfaite de son discours (pour la troisième partie).

...
Chez PrepAcademy, nous prépararons chaque année plusieurs centaines de candidats à l'oral d'aide-soignant avec des taux de réussite exceptionnels. Si vous avez des questions sur nos préparations, n'hésitez à venir échanger avec nous.

Pour en savoir plus, consultez notre article :

L'oral du concours d'auxiliaire de puériculture

 

Les tests psychotechniques du concours d'auxiliaire de puériculture

Cette épreuve est la plus redoutée par les candidats. Elle dure 1 h 30 et est notée sur 20 points. On trouve généralement deux types de questions dans cette épreuve :

  • des questions de mathématiques (opérations usuelles, fractions, conversions, unités de temps...)
  • des questions de logique (suite de nombre, logique verbale, suite alphanumérique, tests d'observation, domino, carte...)

La difficulté de cette épreuve vient de son côté "changeant". En effet, les possibilités de questions et de logiques sont très importantes, ainsi vous ne savez jamais sur quoi vous allez tomber. D'une épreuve à l'autre, l'énoncé peut radicalement changer.

L'objectif de cette épreuve est d'évaluer vos capacités d'organisation, de logique et de réflexion.

Pour en savoir plus, consultez notre article :

Les tests psychotechniques du concours d'auxiliaire de puériculture

 

Les sujets du concours d'auxiliaire de puériculture

Nous traitons ici de la première partie de l'épreuve de culture générale : celle d'étude de texte. En effet, dans la seconde partie nous retrouvons toujours les mêmes types de questions. On vous demande uniquement de connaître sur le bout des doigts vos cours de biologie et de mathématiques !

L'épreuve littéraire est plus complexe : il faut savoir lire, analyser, synthétiser et commenter un texte. Cela demande des connaissances (sur le milieu sanitaire et social) et de l'entraînement.

Les sujets qui tombent à cette épreuve sont toujours liés au milieu sanitaire et sociale. Pour vous donner des exemples, chez PrepAcademy on a recensé une vingtaine de thématiques  parmi lesquelles :

  • Le chômage
  • La pauvreté et la précarité
  • Le système de santé français
  • Le vieillissement
  • La dépendance
  • Le rôle de la femme
  • ...

Pour chaque thème, vous avez une multitude de sujets qui peut tomber. Par exemple sur la dépendance, on peut avoir un texte sur les EHPAD, sur la dépendance à la drogue, sur le développement du cannabis au collège, sur les addictions...

Ainsi il est impossible d'anticiper tous les sujets. Votre seul possibilité reste de développer - dans votre préparation - des qualités d'analyse, de synthètisation... qui vous permettent de traiter parfaitement tous les thèmes possibles !

Pour en savoir plus, consultez notre article :

Les sujets du concours d'auxiliaire de puériculture

 

Les résultats du concours d'auxiliaire de puériculture

De même que l'organisation du concours est gérée entièrement par les IFAP (Instituts de formation d'auxiliaire de puériculture), il en va de même pour la divulgation des résultats d'admissibilité et d'admission. En fonction, des instituts, ceux-ci sont communiqués par internet ou directement sur place dans l'IFAP.

A la divulgation des résultats d'admission, vous verrez deux listes de candidats apparaître :

  • La liste principale. Ce sont les candidats qui sont directement admis en IFAP.
  • La liste complémentaire. Ce sont les candidats, moins bien classés, qui devront attendre d'éventuels désistement afin d'espérer intégrer la formation.

Si vous êtes en liste complémentaire, il peut être intéressant d'appeler l'institut directement pour lui demander le rang du dernier admis l'année précédente. Ainsi vous aurez un début d'indication afin de savoir si vous avez une chance... ou non d'entrer en formation d'auxiliaire de puériculture.

Pour en savoir plus, consultez notre article :

Les résultats du concours d'auxiliaire de puériculture

 

Le concours d'auxiliaire de puériculture pour la fonction publique

Pour exercer dans la fonction publique, vous devez au préalable :

Le concours est beaucoup plus restreint car il se compose (sauf cas exceptionnel) d'un entretien de motivation. Le jury va évaluer votre connaissance du métier d'auxiliaire de puériculture, ainsi que de votre motivation à travailler dans la fonction publique.

Pour en savoir plus, consultez notre article :

Le concours d'auxiliaire de puériculture de la fonction publique

 

Le concours permet de décrocher le Diplôme d'Etat d'Auxiliaire de Puériculture

Une fois le concours réussi (20% de taux de réussite en moyenne), le candidat intègre la formation d'auxiliaire de puériculture. Pendant 10 mois, il va être formé pour ensuite exercer dans le milieu de la petite enfance. Cette formation comporte à la fois un volet théorique mais aussi un volet pratique (avec notamment près de 6 mois de stage).

Rappelons que l'auxiliaire de puériculture s'occupe - dans les maternités et les crèches - des nourrissons et des jeunes enfants jusqu'à 3 ans. Il s'agit essentiellement de pratiquer des soins d'hygiène, des activités d'éveil (jeux, dessins...) ou encore d'apprendre aux enfant à parler et marcher.

Les principales qualités dont doit disposer l'auxiliaire de puériculture sont : rigueur, imagination, initiative et travail en équipe.

PrepAcademy révolutionne la préparation au concours

étoile
Un taux de réussite moyen de 85 %
étoile
4,9/5 c’est la note moyenne donnée par nos élèves
étoile
Une préparation sur-mesure et personnalisée