Les épreuves écrites du concours d'éducateur de jeunes enfants

Le concours d'éducateur de jeunes enfants se déroule en deux étapes. Ce fonctionnement est commun à toutes les écoles de l’Hexagone. La première consiste en une épreuve écrite d’admissibilité notée sur 20. Une note supérieure à 10 sur 20 est requise pour la réussir.

Le contenu des épreuves du concours d'éducateur de jeunes enfants est différent d’une école à une autre. Il se peut également que l’institut organisateur propose une épreuve de français, une analyse de texte, une dissertation ou une note de synthèse.

L’objectif reste toutefois le même. Il s’agit d’évaluer les capacités de synthèse, d’analyse et les aptitudes à l’expression écrite des candidats.

À noter que les candidats titulaires d’un diplôme d’État en travail social, de niveau III sont dispensés de cette épreuve écrite.

 

Épreuves du concours d'éducateur de jeunes enfants : le test oral

Seuls les candidats admissibles et ceux dispensés de l’épreuve écrite sont en mesure de passer l’épreuve d’admission. Ils doivent ainsi s’inscrire auprès de l’établissement où ils ont passé l’épreuve écrite.

Cette épreuve d’admission se présente sous la forme d’un entretien, à passer devant un jury en groupe ou individuel. Elle permet d'apprécier la motivation du candidat à exercer dans le domaine de la petite enfance.

Les critères retenus pour évaluer les candidats lors de cet entretien sont variables suivant les établissements.

Dès la rentrée en 2019, des réformes seront appliquées sur les épreuves du concours d'éducateur de jeunes enfants. Seul l’entretien oral sera maintenu. Il visera à évaluer les motivations et les aptitudes du candidat à exercer le métier d’éducateur.

PrepAcademy révolutionne la préparation au concours

étoile
Un taux de réussite moyen de 85 %
étoile
4,9/5 c’est la note moyenne donnée par nos élèves
étoile
Une préparation sur-mesure et personnalisée