Fiche métier : éducateur spécialisé

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Le métier d'éducateur spécialisé

L'éducateur spécialisé est un travailleur social, chargé d'accompagner les enfants, adolescents et adultes en difficulté. Le champ d'action de l'éducateur spécialisé est très large : il peut s'agir de problèmes sociaux, d'une situation de handicap ou encore de troubles du comportement. En milieu ouvert ou fermé, ses interventions ont pour objectif l'épanouissement de la personne et son insertion sociale. 

Souvent dénommé éduc spé ou simplement éducateur, il intervient au sein d'associations, d'établissements publics et de structures privées.

C'est une profession encadrée, qui nécessite l'obtention du diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES), reconnu à grade licence. 

Retrouvez tous nos articles sur le métier d'éducateur spécialisé

Devenez éducateur spécialisé
Découvrez comment
 

Les missions de l'éducateur spécialisé

L'éducateur spécialisé accompagne au quotidien, favorise l’insertion sociale et vise à restaurer ou à préserver l’autonomie des publics en difficulté. Adultes, enfants ou adolescents, les problèmes rencontrés sont variés :

  • difficultés d'insertion sociale : adulte sans domicile, jeunes rejetés par leur famille, dépendance alcoolique ou aux stupéfiants, délinquance...
  • handicap physique, handicap mental, trouble du comportement...

Dans tous les cas, il élabore des actions de prévention et met en place un projet de vie épanouissant pour la personne prise en charge. Pour certains, cela peut être un retour vers l'emploi, sortir de la délinquance ou d'une addiction, retrouver un logement... L'éducateur n'est pas le seul professionnel à intervenir dans la mise en oeuvre de ce projet de vie : il est intégré à l'équipe pluridisciplinaire, dont la composition varie en fonction du type de public soutenu et des difficultés en question. 

L'éducateur spécialisé échange avec les personnes et les conseille. Il organise des activités récréatives, des ateliers d'insertion, etc afin d'accompagner la personne vers l'autonomie ou prévenir les difficultés qui pourraient surgir.

En fonction du public en question, cela peut se traduire de différente manière (liste non exhaustive) :

  • application des projets d’animation : organiser et accompagner pendant les sorties, mise en place d’ateliers divers (sportifs, créatifs, d’aide à la recherche d’emploi)
  • aide aux devoirs pour les enfants et les jeunes en difficulté ou en situation de handicap, rendez-vous avec les professeurs
  • accompagnement à l'insertion professionnelle, recherche d’entreprises partenaires
  • développement de la capacité d’adaptation pour pallier à la perte d’autonomie,
  • rassurer l’enfant placé, échanger avec le jeune en difficulté, maintenir un contact avec l’adulte handicapé
  • rapports de suivi des enfants et jeunes en difficulté, à destination du juge par exemple
  • encadrement de l'équipe de moniteurs-éducateurs 

Les missions quotidiennes sont variées et ce n'est pas un métier dans lequel on est soumis à la routine. 

Les conditions de travail de l'éducateur spécialisé

L'éducateur spécialisé peut exercer son métier dans différents types de structures pour des employeurs publics comme privés.

Il peut ainsi travailler pour (liste non exhaustive) :

  • Une Maison Départementale de la Personne Handicapée (MDPH)
  • Un hôpital de jour
  • Un Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles (CRRF)
  • Une association de personnes handicapées
  • Un Foyer d'Accueil Médicalisé (FAM)
  • Une collectivité locale (CCAS)
  • Un Centre d'Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP)
  • Un Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT)
  • Un Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP)
  • Un Centre Médico-Psychologique (CMP)
  • Un Institut Médico-Educatif (IME)
  • Une Maison d'Accueil Spécialisé (MAS)
  • Un Site pour la Vie Autonome (SVA)
  • Un Service d'Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés (SAMSAH)
  • Une Unité d'Evaluation, de Réentrainement, et d'Orientation Sociale et/ou professionnelle (UEROS)
  • Une maison d'arrêt
  • Un établissement pénitentiaire pour mineur (EPM)
  • Un centre d’accueil d’urgence
  • Un centre d’accueil pour sans abris
  • Un foyer de l’enfance
  • Un internat

L'éducateur spécialisé peut également exercer de manière indépendante, au domicile des personnes accompagnées. Il est ainsi directement rémunéré par les familles, par exemple dans le cadre de l'accompagnement d'enfants autistes. 

Dans tous les cas, l'éducateur spécialisé ne travaille jamais seul. Il est intégré dans une équipe pluridisciplinaire qui comprend aussi bien des magistrats que des médecins, psychologues, assistantes-sociales, orthophonistes... Sans oublier les familles des personnes accompagnées. 

Le métier est difficile et l'éducateur spécialisé peut être victime de violences physiques comme verbales. Au quotidien, il est confronté à des situations d'extrême précarité, de handicap, de violences familiales par exemple, ce qui n'est pas évident à gérer d'un point de vue psychologique. 

L'éducateur est amené à travailler en horaires décalés, la nuit, ainsi que les jours fériés et certains week-ends. Il faut donc être prêt à s’investir personnellement avant de se lancer dans ce projet professionnel. 

Malgré ces contraintes, c'est un métier qui a du sens et dans lequel on impacte positivement et durablement le quotidien des personnes accompagnées et de leurs proches.

Devenez éducateur spécialisé
Découvrez comment
 

Comment devenir éducateur spécialisé ?

Pour intégrer l'un des 80 Instituts de formation des travailleurs sociaux (IRTS) et centres de formation préparant au DEES, il faut se soumettre à un concours, très sélectif, organisé chaque année.

Pour s'y présenter, il faut :

  • être en année de terminale
  • ou être déjà titulaire du baccalauréat
  • ou être titulaire d'un diplôme, titre ou certificat de niveau IV et inscrit au RNCP

Depuis la promulgation de l'Arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé, la sélection à l'entrée en formation s'organise en deux phases :

  • examen du dossier de candidature
  • entretien de motivation avec le jury

Le dossier de candidature comprend les éléments suivants :

  • projet de formation motivé
  • bulletins de terminale (pour les candidats relevant de la formation initiale)
  • attestations employeur (pour les candidats relevant de la formation continue)
  • C.V.
  • des justificatifs d'implication dans la vie citoyenne, d'une expérience dans le secteur éducatif et social, des centres d'intérêt en rapport avec la formation ou encore une attestation de scolarité en classe préparatoire...

L'objectif est de montrer que sa candidature correspond aux attendus nationaux. Les critères de sélections et attendus nationaux sont détaillés dans l'Arrêté du 10 janvier 2019 relatif au cadre national sur les attendus des formations conduisant au diplôme d'Etat d'assistant de service social (DEASS), au diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE), au diplôme d'Etat d'éducateur spécialisé (DEES) et au diplôme d'Etat d'éducateur technique spécialisé (DEETS)

Les candidats relevant de la formation initiale constituent leur dossier de candidature via la plateforme Parcoursup. Les candidats qui relèvent de la formation continue envoient directement leur dossier au centre de formation de leur choix.

Consulter notre article dédié au concours d'éducateurs spécialisé.

Chez PrepAcademy, nous vous conseillons de consacrer 6 mois à votre préparation pour obtenir un résultat optimal au concours et être prêt à entrer en formation d'éducateur spécialisé. 

Les études d'éducateur spécialisé durent ensuite 3 ans, dont 15 mois de stages. Cette formation peut s'effectuer en alternance. 

Il est également possible de passer par un DUT carrières sociales (DUT CS), option éducateur spécialisé et d'intégrer un IRTS en troisième année à l'issu du DUT.  La sélection à l'entrée étant drastique, il est fortement conseillé de postuler en IRTS en parallèle. 

Devenez éducateur spécialisé
Découvrez comment
 

Les qualités requises pour être éducateur spécialisé

Le quotidien de l'éducateur spécialisé n'est pas facile. Parmi les nombreuses qualités dont doivent faire preuve les éducateurs spécialisé, certaines lui sont tout simplement indispensables pour s'épanouir dans ce métier.

Comme tous les travailleurs sociaux, l'éducateur spécialisé est doté de qualités humaines indéniables, telles que l'empathie, l'écoute mais aussi la patience. Il apprécie d'être au contact d'autrui et de lui apporter son aide pour améliorer son quotidien. Pour cela, il doit faire preuve d'ouverture d'esprit et savoir se remettre en question. 

L'éducateur spécialisé est une personne équilibrée doté d'une excellente maîtrise de soi. Il sait être bienveillant comme ferme au besoin. Il est indispensable de garder son calme en toutes circonstances pour éviter d'envenimer des situations déjà tendues. Il lui est indispensable de rendre du recul vis à vis de son quotidien professionnel pour ne pas avoir, à terme, d'atteinte psychologique. 

Bon communiquant, l'éducateur sait travailler en équipe et s'adapte facilement aux différentes publics accompagnés. Il peut pour cela compter sur son écoute active et son sens de l'observation.

Le salaire de l'éducateur spécialisé

Dans le privé, le salaire de l'éducateur spécialisé peut aller jusqu'à 2900€ brut mensuel. Il est défini par les différentes conventions collectives des structures qui l'emploient.

Lorsqu'il est fonctionnaire de catégorie A, l'éducateur spécialisé hospitalier, rattaché à un ministère ou territorial (assistant socio-éducatif) perçoit 1710€ brut mensuel en début de carrière et jusqu'à 2849€ brut mensuel au dernier échelon du dernier grade. Ces salaires sont donnés hors primes.

Les primes des fonctionnaires peuvent augmenter considérablement les sommes perçues.

Devenez éducateur spécialisé
Découvrez comment
 

Les possibilités d'évolution de l'éducateur spécialisé

Après quelques années d'expérience professionnelle en tant qu'éducateur spécialisé, il est possible d'évoluer sur un poste d'encadrement. Par exemple :

  •  éducateur principal
  • chef de service
  • directeur de structure 

Pour rappel, l'éducateur spécialisé peut être fonctionnaire d'Etat, territorial ou hospitalier sur concours et évoluer au sein de son administration via les concours internes et examens professionnels. 

En parallèle, il est possible de devenir éducateur PJJ sans avoir préalablement obtenu le diplôme d'éducateur spécialisé. Il faut cependant être titulaire d'un diplôme de niveau bac+3.

L'éducateur spécialisé peut également poursuivre ou reprendre ses études afin d'obtenir les diplômes suivants :

  • Certificat d'aptitude aux fonction d'encadrement et de responsable d'unité d'intervention sociale (CAFERUIS), qui s'obtient en deux ans.
  • Diplôme d'Etat d'ingénierie sociale (DEIS), après trois ans d'expérience en tant qu'éducateur spécialisé.
  • Certificat d'aptitude aux fonctions de directeur d'établissement ou de service d'intervention sociale (CAFDES), qui s'obtient en deux ans et est reconnu à grade Master.
  • Diplôme d'Etat de médiateur familial (DEMF)

Cet article vous a donné envie de devenir éducateur spécialisé ? Vous l'avez compris, tout commence par la réussite du concours d'entrée en formation. Découvrez gratuitement votre préparation sur PrepAcademy.