Tout comprendre sur les soins infirmiers

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

En vous orientant dans le domaine médical, plus spécifiquement vers le métier d’infirmière, vos missions principales s’articulent autour des soins infirmiers. C’est le cœur de la profession. Assister les patients, les mettre sur la voie de la guérison et surveiller leur état de santé : les soins infirmiers répondent à une multitude d’impératifs. Définition, compétences nécessaires et mise en pratique : voici toutes les clefs pour comprendre ce que sont les soins infirmiers ! 

Rappel : qu’est-ce qu’un infirmier ?

Le métier d’infirmier

L’infirmier joue un rôle crucial dans le secteur de la santé. Ses missions visent à maintenir ou améliorer l’état de santé, physique ou mental, d’un individu. En vous destinant à ce métier, vous êtes amené à interagir avec tout type de patient, du nouveau-né à la personne âgée en fin de vie, en passant par les enfants ou adultes en situation de handicap.

En d’autres termes, l’infirmier est un pilier du système médical en France, en assurant une prise en charge continue des malades. D’ailleurs, en 2021, l’INSEE a recensé plus de 764 000 infirmiers sur le territoire. 

Le cadre d’exercice de l’infirmier varie assez largement : 

  • La fonction publique hospitalière, au sein d’établissement public comme les hôpitaux ou les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU)
  • Les établissements de soins privés, par exemple une clinique privée ou un Ehpad 
  • Le domicile des patients, en étant infirmier à domicile 
  • Les établissements spécialisés dans la petite enfance, comme les crèches
  • Dans le milieu scolaire, en lycée ou collège 
  • Dans les corps d’État, notamment en étant infirmière militaire dans l’Armée
  • Les associations humanitaires

Le parcours pour devenir infirmier

Pour être infirmier, vous devez obligatoirement suivre une formation en Institut de Formation des Soins Infirmiers (IFSI) afin d’obtenir le Diplôme d’État d’Infirmier (DEI). Sans ce certificat, il est interdit d’exercer. 

Attention, vous ne pouvez pas entrer en IFSI en présentant simplement votre candidature. En effet, ces établissements effectuent un processus de sélection des candidats : c’est le concours infirmier

Pour accéder à la formation, vous devez : 

  • Constituer un dossier de candidature
  • Réussir des épreuves d’admissibilité et d’admission
  • Réussir un oral d’entretien

Pour en savoir plus sur le déroulement du concours : Les épreuves du concours infirmier 

Vous devez vous y préparer, notamment en assimilant des connaissances assez techniques dans le domaine médical et scientifique. Pour vous entraîner avec rigueur et organisation, n’hésitez pas à contacter les équipes de PrepAcademy ! Nos conseillers pédagogiques sont à vos côtés pour vous guider dans votre parcours afin de réussir le concours infirmier !

La préparation au concours m'intéresse !
Je contacte un conseiller pédagogique !
 

Les soins infirmiers, kézako ?

Définition générale

Comme nous vous le disions précédemment, les soins infirmiers sont un élément central de la profession. Pour désigner les activités du métier, il est d’usage d’employer ce terme. 

En réalité, les soins infirmiers regroupent un ensemble d’actes médicaux réalisés sur n’importe quel patient, quel que soit : 

  • Son âge, comme les nourrissons, les enfants, les personnes âgées, etc.
  • Son état, du malade à la personne en bonne santé
  • Sa pathologie, par exemple une personne souffrant d’un handicap lourd, d’une maladie chronique, d’un mal-être psychologique, etc.

Ainsi, les soins infirmiers sont généralement scindés en deux : 

  • Les soins autonomes, pouvant être fait exclusivement par l’infirmier 
  • Les soins collaboratifs, réalisés en coordination avec un autre professionnel de santé (un médecin, un aide-soignant, un spécialiste comme l’ergothérapeute, etc.)

À quoi servent les soins infirmiers ?

Les soins infirmiers sont prodigués avant tout pour prévenir et/ou pour soigner des maladies et des blessures. En réalisant de tels soins, l’infirmier intervient directement sur l’état du patient. Le but est de (re)donner au patient son indépendance, par exemple pour faire des gestes de la vie courante. 

Cependant, les soins infirmiers désignent également des actions médicales indirectes. Par exemple, les soins infirmiers sont réalisés afin de promouvoir les bons gestes de santé, de mettre au point des politiques de santé ou encore d’informer le patient et ses proches

Enfin, les soins infirmiers englobent également toutes les actions de formation, à la fois envers les étudiants infirmiers en stage et les nouveaux soignants intégrant l’équipe. 

En bref, les soins infirmiers sont indispensables pour l’exercice quotidien de vos fonctions mais surtout pour la continuité des soins. Concrètement, la continuité des soins est une norme obligeant tout personnel soignant à maintenir le protocole de soins entamé avec le patient. 

Je veux maîtriser les soins infirmiers !
Je contacte un conseiller pédagogique !
 

Apprendre les soins infirmiers : comment faire ?

Les méthodes d’apprentissage

Les soins infirmiers s’acquièrent la plupart du temps dès votre préparation au concours infirmier. Vous développez ensuite vos connaissances au sein de votre IFSI, tout au long de votre formation professionnelle. Un véritable enseignement technique et scientifique vous est donné, avec des cours purement théoriques. Au cours de votre cursus, vous appliquez ces connaissances lors de stages obligatoires, effectués dans des structures et des services de soins variés (gériatrie, réanimation, chirurgie, pédiatrie, etc.). 

Durant votre carrière professionnelle, vous avez également la possibilité (voire même l’obligation) de vous former aux nouvelles techniques. C’est ce qu’on appelle plus communément la formation continue, qui permet à un professionnel d’étendre ses compétences et son savoir-faire. 

Je veux me préparer au concours infirmier !
Je contacte un conseiller pédagogique !
 

Quelles compétences faut-il assimiler ?

Le panel des compétences nécessaires pour exercer ce métier est large. D’ordinaire, ces aptitudes sont divisées selon leur degré d’importance : 

  • Les connaissances générales, que vous devez maîtriser de manière superficielle
  • Les connaissances approfondies, que vous développez pour exercer avec efficacité
  • Les connaissances techniques, indispensables à votre profession

Pour le métier d’infirmier, voici comment sont regroupées les matières à étudier :

Connaissances générales

Connaissances approfondies

Connaissances techniques

  • Droit des usagers du système de santé
  • Ergonomie
  • Gestion du stress
  • Psychologie générale
  • Risques et vigilances
  • Sciences sociales
  • Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication
  • Communication et relation d’aide
  • Éducation santé
  • Éthique et déontologie professionnelles
  • Hygiène hospitalière et prévention des infections nosocomiales 
  • Médicales générales/scientifiques
  • Méthode de recherche en soins
  • Méthodologie d’analyse de situation
  • Pharmacologie
  • Santé publique

Soins

 

La mise en pratique des soins infirmiers

Les activités réalisées

Une fois que vous avez accumulé toutes les connaissances citées plus haut (et que vous avez bien entendu décroché votre diplôme), vous êtes apte à exercer comme infirmier. En d’autres termes, votre objectif est désormais d’aider à la fois les patients et leurs proches à retrouver des capacités physiques ou mentales. 

Vous êtes capable d’évaluer l’état de santé du malade. Cela vous permet de planifier le plan de soins nécessaire, tout en interagissant avec d’autres professionnels, comme l’auxiliaire de puériculture

Votre quotidien professionnel s’articule alors autour de plusieurs missions, qui composent les soins infirmiers : 

  • Les activités d’observation et de surveillance (examen clinique du patient, surveillance des signes pathologiques et symptômes, analyse des examens clinique, mesure des paramètres vitaux, etc.)
  • Les activités d’information, à la fois du patient et de son entourage mais aussi des équipes de soins
  • Les activités d’organisation (créer un projet de soins, répartir les activités de l’équipe soignante, transmettre les dossiers médicaux, etc.)
  • Les activités de préparation des soins (matériel et instruments médicaux, désinfection et stérilisation, gestion des stocks, respect des règles d’hygiène, etc.)
  • Les soins de confort (hygiène, alimentation et hydratation, sommeil, mobilité, etc.)
  • Les soins préventifs (vaccination, dépistage, etc.)
  • Les soins diagnostiques (évaluation de la douleur, prélèvements et tests médicaux, etc.)
  • Les soins thérapeutiques (administration de médicaments et de traitements, protocoles de soins directs, etc.)
  • Les soins spécifiques (stimulation de la mémoire, soins mortuaires, soins en urgence, etc.)
  • Les missions secondaires (formation, intervention pédagogique, recherches professionnelles, etc.)

La déontologie : un cadre à respecter

En parallèle, il faut obligatoirement accomplir ces actes dans le respect de la déontologie. En effet, la profession d’infirmier est réglementée. 

Les règles déontologiques à appliquer lors des soins infirmiers sont nombreuses.

Les principales d’entre elles sont : 

  • Respecter la vie humaine, la dignité et l’intimité des patients et des proches
  • Faire preuve de probité, loyauté et humanité lors de l'exercice des fonctions
  • Éviter toute forme de discrimination
  • Garantir le secret professionnel
  • Assurer son indépendance professionnelle
  • Assister les personnes en péril
  • Agir dans l’intérêt du patient, par des soins consciencieux, attentifs et appropriés (méthodes scientifiques et professionnelles)
  • Assurer la continuité des soins (s’ils ont été entamés)
  • Informer le patient et recueillir son consentement 
  • Suivre les règles d’hygiène, de sécurité et d’environnement

L’Ordre National des Infirmiers a mis en place un code de déontologie propre au métier, reconnu dans le code de la Santé Publique. Composé de professionnels, l’ordre veille à ce que tous les professionnels respectent la déontologie. Ces directives permettent d’encadrer les soins infirmiers et la prise en charge des patients, en fixant des règles communes à cette fonction. Notez que la déontologie est aussi applicable au cours de vos études, lors de vos stages de formation.

 

Les soins infirmiers n’ont désormais plus de secrets pour vous ! Afin de vous lancer dans le secteur médical, vous devez maîtriser impérativement ces gestes et connaissances techniques. Toutes ces compétences indispensables au métier d’infirmier s'acquièrent dès la préparation de votre concours. Avec PrepAcademy, bénéficiez d’un accompagnement personnalisé avec nos professeurs et nos conseillers pédagogiques. 

La préparation au concours infirmier m'intéresse !
Devenir infirmier !