Fiche métier : rédacteur territorial

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Le métier de rédacteur territorial

A proprement parler, rédacteur territorial n’est pas un métier mais un cadre d’emplois administratifs, défini par le Décret n°2012-924 du 30 juillet 2012, qui permet d’occuper une grande variété de postes.

Le rédacteur territorial est donc un fonctionnaire de catégorie B, employé en qualité de gestionnaire administratif dans la fonction publique territoriale. 

Ce cadre intermédiaire est principalement chargé de missions budgétaires et administratives, ainsi que de la supervision des fonctionnaires de catégorie C placés sous sa responsabilité.

Il s’agit donc d’une fonction plurielle.

Devenez rédacteur territorial
Découvrez comment
 

Qu’est-ce que la fonction publique territoriale ? 

La fonction publique territoriale comprend :

  • les collectivités territoriales, organisées en trois niveaux : la région, le département, la commune. Tous les agents de ces collectivités sont donc intégrés à la fonction publique territoriale.
  • les structures intercommunales : il s’agit des différentes communautés de communes / d'agglomérations. Leurs agents appartiennent donc naturellement à la fonction publique territoriale. 
  • les établissements et offices publics : cette catégorie est très variée et comprend aussi bien les collèges et lycées que les offices HLM, les musées, théâtres et opéras publics, mais aussi des établissements de recherche tels que l’INSERM, le CNRS….. Une partie des agents relèvent de la fonction publique territoriale. 

Les rédacteurs territoriaux peuvent donc exercer dans l’ensemble des ces structures.

 

Les missions du rédacteur territorial

Bien entendu, les missions du rédacteur territorial varient en fonction de la structure qui l’emploie et du service dans lequel il est en poste. En effet, plus il travaille pour une petite collectivité, plus son niveau de responsabilité sera élevé.

Nous citons ici l’article 3 du Décret n° 2012-924 du 30 juillet 2012, qui mentionne les différents types de fonction que le rédacteur territorial peut occuper :

“Les rédacteurs territoriaux sont chargés de fonctions administratives d'application. Ils assurent en particulier des tâches de gestion administrative, budgétaire et comptable, et participent à la rédaction des actes juridiques. Ils contribuent à l'élaboration et à la réalisation des actions de communication, d'animation et de développement économique, social, culturel et sportif de la collectivité.

Les rédacteurs peuvent se voir confier des fonctions d'encadrement des agents d'exécution.

Ils peuvent être chargés des fonctions d'assistant de direction ainsi que de celles de secrétaire de mairie d'une commune de moins de 2 000 habitants.”

Il suffit de faire une recherche d’emploi de rédacteur territorial pour se rendre compte de la grande diversité des postes proposés : responsable financier, responsable du service d’aide et d’accompagnement à domicile, secrétaire de mairie, responsable d’accueil, chargé du développement territorial…. De manière générale, on peut classer ces emplois selon 3 catégories : secrétaire, chargé de, responsable.

 

Les conditions de travail du rédacteur territorial

Le rédacteur territorial travaille au contact et au service du public : il s’agit d’un métier dans lequel on côtoie de nombreuses personnes au quotidien, que ce soit les usagers, les membres des différentes collectivités locales ou les agents la structure dans laquelle le rédacteur territorial est en poste.

Il ne travaille donc pas de manière isolée dans son bureau, mais fait partie d’un service. Chaque service a une mission propre bien définie, et en son sein chaque fonctionnaire sait quel rôle il a à jouer pour permettre le bon fonctionnement de la collectivité dans son ensemble. Le cadre de travail du rédacteur est donc particulièrement structuré. 

Généralement, le rédacteur territorial a des horaires de travail conventionnels, c’est-à-dire qu’il travaille de jour et en semaine. Son environnement de travail est majoritairement le bureau. Mais il  participe régulièrement à des réunions, souvent en dehors des locaux dans lesquels il est en poste, et peut donc terminer sa journée de travail plus tard que prévu. 

C’est un métier qui a du sens, dans lequel on se sent utile car on répond aux besoins concrets des usagers. C’est également un cadre d’emploi valorisant puisqu’on occupe un poste de cadre intermédiaire.

Devenez rédacteut territorial
Découvrez comment
 

Quelles sont les qualités requises pour être rédacteur territorial ?

Pour s’épanouir en tant que rédacteur territorial, il faut bien évidemment avoir le sens du collectif. Comme tout agent du service public, il sert l’intérêt général et impacte concrètement et significativement le quotidien des usagers. 

Cela implique donc d’avoir le sens du contact, du relationnel : il aime rencontrer les usagers comme les autres agents ou acteurs locaux et il est capable de s’adapter à la personne avec laquelle il s'entretient en fonction des problématiques qu’il rencontre. Le rédacteur se déplace régulièrement sur le terrain. 

Le rédacteur territorial a le sens des responsabilités : ce cadre intermédiaire gère le plus souvent une équipe et un budget, souvent conséquent. Ses décisions, sa gestion d’un dossier, ont des conséquences concrètes, humaines,  importantes. 

Il doit donc avoir de bonne capacités de collaboration, de management et d’organisation pour le bon fonctionnement de son service. 

Ses mission purement administratives requièrent des capacités de synthèse et bien sûr de rédaction avancées. Ses rapports sont directement transmis à sa direction. 

Les postes occupée demandent de réelles compétences en gestion administrative, comptabilité, gestion budgétaire, droit public, urbanisme…. en fonction du service dans lequel le rédacteur est en poste. Pour s’épanouir et évoluer rapidement dans ce cadre d’emplois, il faut être intéressé par ces domaines, se tenir informé et formé.

Si le concours est accessible avec un Bac, de nombreux candidats sont titulaires d’un diplôme de niveau bac+2, voire Bac+3 en droit, en administration publique, ou en économie. Pour autant, on a toutes ses chances en étant issus d’un bac ou d’un domaine d’études différent du moment que l’on s'investit réellement dans une solide préparation au concours

 

Quel est le salaire d’un rédacteur territorial ?

Les grilles indiciaires applicables aux rédacteurs territoriaux sont définies par le Décret n°2016-601

En début de carrière, un rédacteur territorial au 1er échelon touche 1607€ brut hors primes. Au dernier échelon de son grade, son salaire atteint 2357€ brut.

Lorsqu’il devient rédacteur principal, son salaire est compris entre 1668€ et 2750€ brut, hors primes, en fonction de son grade.

Les primes des fonctionnaires territoriaux sont calculées en fonction de leur situation personnelle (composition de la famille) et de leur lieu d’affectation et peuvent augmenter de manière significative le salaire perçu. 

Devenez rédacteur territorial
Découvrez comment
 

Comment devenir rédacteur territorial ?

Pour devenir rédacteur territorial, il faut dans un premier temps réussir un concours de la fonction publique, très sélectif, organisé en moyenne tous les deux ans.

Pour s’y inscrire, le candidat doit :

  • être titulaire d’un bac ou diplôme équivalent. A défaut, être parent de trois enfants ou plus, ou être reconnu sportif de haut niveau.  
  • être de nationalité française ou à défaut être ressortissant d’un pays de la Communauté Européenne
  • Jouir de l’intégralité de ses droits civiques et ne pas avoir été condamné pour des faits incompatibles avec l’exercice de la fonction de rédacteur territorial
  • Avoir effectué le service national (JDC, JAPD ou service militaire en fonction de l’année de naissance du candidat)

Les fonctionnaires et agents de la fonction publique justifiant de 4 ans d’ancienneté peuvent présenter le concours interne de rédacteur territorial, sans diplômes spécifiques requis.

Les professionnels du secteur privé ayant exercé pendant 4 ans minimum ainsi que les élus et responsables d’association peuvent présenter le troisième concours de rédacteur territorial sans conditions de diplôme.

Le concours externe se compose de deux épreuves écrites d’admissibilité :

  • rédaction d’une note à partir d’un dossier relatif aux collectivités territoriales. Durée de l’épreuve 3 heures. 
  • Questionnaire portant sur un domaine au choix parmi la finance, le budget, le droit public, le droit civil, l’action sanitaire et sociale. Durée de l’épreuve, 3 heures.

Les candidats admissibles sont ensuite convoqués pour une épreuve orale d’admission. Il s’agit d’un entretien avec le jury, d’une durée de 20 minutes.

Les épreuves du concours interne et du troisième concours sont légèrement différentes.

Chez PrepAcademy, nous vous recommandons 6 à 12 mois de préparation pour optimiser vos chances de réussir ce concours.

Pour les candidats admis, le concours n’était que la première étape. En effet, réussir le concours ne signifie pas être recruté de manière certaine. Les candidats sont inscrits sur une liste d’aptitude nationale, pour une durée initiale de 1 an (avec possibilité de renouvellement) pendant laquelle ils doivent impérativement trouver un poste correspondant au cadre d’emplois de rédacteur territorial sous peine de perdre le bénéfice du concours.

Un fois recruté, le lauréat est nommé stagiaire pour un an (6 mois pour les candidats issus du concours interne), rémunéré et suit une formation d’intégration de quelques jours. Il suit une formation plus approfondie au cours de ses deux premières années d’exercice

Devenez rédacteur territorial
Découvrez comment
 

Les évolutions de carrière du rédacteur territorial

Le cadre d’emplois des rédacteurs territoriaux comprend plusieurs grades :

  • rédacteur : dès la titularisation. 
  • rédacteur principal de 2ème classe : après 5 an d’ancienneté comme rédacteur ou 3 ans et examen professionnel
  • rédacteur principal de 1ère classe : après réussite d’un examen professionnel, accessible sous conditions. 

Le rédacteur territorial accède donc aux grades supérieurs à l’avancement, le passage d’un échelon à l’autre se fait de manière automatique à l’ancienneté. Changer de grade signifie bien entendu une augmentation de salaire et de responsabilités. Le rédacteur principal est alors nommé chef d’équipe voire de service : il suivra alors une nouvelle formation, de quelques jours, pour accompagner sa prise de fonction. 

Sur concours, il peut également devenir Attaché territorial. Consultez notre article sur le métier d’attaché territorial !

Au cours de sa carrière, il peut changer de service, de collectivité s’il le souhaite pour accéder à de nouvelles missions. 

Cet article vous a donné envie de devenir rédacteur territorial ? Vous l’avez compris, tout passe par la réussite du concours. Rendez-vous sur PrepAcademy pour en apprendre davantage !