La préparation au concours rédacteur territorial

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Comment devenir rédacteur territorial (catégorie B) ?

Il y a plusieurs étapes à passer avant de devenir rédacteur territorial.

Il faut dans un premier temps réussir un concours de la fonction publique de catégorie B, très sélectif, organisé en moyenne tous les deux ans.

Pour s’y inscrire, le candidat doit, comme pour tout concours de la fonction publique :

  • être de nationalité française ou à défaut être ressortissant d’un pays de la Communauté Européenne
  • Jouir de l’intégralité de ses droits civiques et ne pas avoir été condamné pour des faits incompatibles avec l’exercice de la fonction de rédacteur territorial
  • Avoir effectué le service national (JDC, JAPD ou service militaire en fonction de l’année de naissance du candidat)

Il existe trois concours en fonction de votre situation :

  • un concours externe : être titulaire d’un bac ou diplôme équivalent, puisqu’il s’agit d’un concours de catégorie B. A défaut, être parent de trois enfants ou plus, ou être reconnu sportif de haut niveau. Les candidats issus de ce concours représentent 30% des effectifs.
  • un concours interne : il est réservé aux agents de la fonction publique et aux fonctionnaires justifiant d’au moins 4 ans d’ancienneté. Ils représentent 50% des effectifs.
  • une troisième voie : le candidat doit avoir exercé une activité professionnelle dans le secteur privé pendant 4 ans minimum ou être un ancien élu ou responsable d’association. Ils représentent 20% des effectifs.

Pour les candidats admis, le concours n'est que la première étape. En effet, réussir le concours ne signifie pas être recruté de manière certaine. Les candidats sont inscrits sur une liste d’aptitude pour une durée initiale de 1 an (reconductible) pendant laquelle ils doivent impérativement trouver un poste correspondant au cadre d’emplois de rédacteur territorial sous peine de perdre le bénéfice du concours.

Un fois recruté, le lauréat est nommé stagiaire pour un an (6 mois pour les candidats issus du concours interne), rémunéré et suit une formation d’intégration de quelques jours. Il suit une formation plus approfondie au cours de ses deux premières années d’exercice

Une fois titularisé, le fonctionnaire gravi naturellement les échelons jusqu’à sa nomination en tant que rédacteur principal de 2ème classe.

Réussissez le concours
Découvrez comment
 

Pourquoi faire une préparation au concours rédacteur territorial ? 

Il est important de garder en tête que ce concours nécessite soit d’être titulaire d’un bac (il s’agit bien d’un concours de catégorie B), soit d’avoir une expérience conséquente de la fonction publique. Cependant, la plupart des candidats au concours externe sont diplômé à niveau bac+2 ou bac+3 en droit, administration ou économie, certains préparent en parallèle le concours d’attaché territorial. Quant aux candidats internes et de la troisième voie, ils ont parfois occupé des fonctions prestigieuses. Tous les candidats au concours de rédacteur territorial sont donc sérieux et motivés. Seuls 5% à 15% sont admis, le concours externe étant le plus sélectif.

Résultats du concours externe 2021, CDG44 :

Session 2021 CDG 44

Nombre de postes

Candidats inscris

Candidats admis à concourir

Externe

60 400 372
Interne 30 256 235
3ème voie 10 53 46
TOTAL 100 709 653

Il n’y a donc pas de place pour tout le monde et la concurrence est rude entre les candidats motivés ! Il est donc indispensable de se préparer sérieusement avant les épreuves. Chez PrepAcademy, nous recommandons un an de préparation pour obtenir un résultat optimal.

Chez PrepAcademy, ce sont en moyenne 9 candidats sur 10 qui réussissent leur concours en suivant nos préparations à distance. 

 

Quelle préparation pour le concours rédacteur territorial ? 

Vous avez trois possibilités, chacune sera plus ou moins adaptée à votre situation en fonction de votre manière de travailler en autonomie, de votre disponibilité et de vos moyens financiers : 

  • se préparer par ses propres moyens : c’est assurément la solution la moins coûteuse, mais à réserver aux candidats les mieux organisés ! En effet, moyennant l’achat de quelques livres ou l’accès à des ressources en ligne, vous pouvez préparer votre concours sans passer par une classe prépa. Il vous faudra être déterminé et motivé pour réviser de manière régulière et ne pas abandonner même dans les moments où vous aimeriez avoir de l’aide ou des réponses. Pensez à planifier vos révisions à l’avance via un calendrier de préparation et à vous entraîner régulièrement en condition d’examens pour être efficace le jour J !
  • la préparation en classe (présentielle) : solution la plus coûteuse, ce type de classe prépa convient aux candidats les moins autonomes qui ont besoin d’un cadre scolaire pour être assidus dans leurs révisions et avancer à la vitesse du groupe. C’est un système classique dans lequel les professeurs pourront répondre à vos questions comme à celles de vos camarades et vous permettront de vous entraîner en conditions réelles. Attention cependant à ne pas perdre un an en faisant le choix du présentiel : toutes les classes prépa ne vous permettent pas de travailler et de préparer votre concours en même temps. 
  • la préparation à distance (en ligne ou par correspondance) : la solution la plus flexible qui vous permettra de concilier classe prépa et emploi par exemple ! Vous bénéficiez de contenus actualisés, de l’aide de professeurs et d’un rythme de travail sur-mesure qui tient compte de vos disponibilités. Vous aurez également la possibilité de vous entraîner en conditions d’examen. Le tout pour un tarif plus abordable qu’en présentiel. Cette solution ne convient pas à tous les candidats, car suivi individuel est plus ou moins important selon l’école que vous choisirez. Pour en apprendre plus sur la préparation à distance vue par PrepAcademy, consultez cet article.

Quel que soit votre mode de préparation, pensez à vous tenir informés de l’actualité politique, en particulier concernant les collectivités locales. Vous pouvez par exemple lire La Gazette des communes, le magazine des collectivités locales, notamment accessible en ligne.

Tous nos conseils dans cet article !

Réussissez le concours de rédacteur territorial
Découvrez comment
 

Comment optimiser sa préparation aux épreuves d’admissibilité du concours externe de rédacteur territorial  ?

Il y a deux épreuves d’admissibilité au concours externe de rédacteur territorial :

  • rédaction d’une note à partir d’un dossier relatif aux missions des collectivités territoriales. Durée de l’épreuve 3 heures. 
  • série de questions (10 environ) portant sur la spécialité choisie par le candidat. Durée de l’épreuve, 3 heures.

Spécialité à choisir parmi :

  • les finances, les budgets et l’intervention économique des collectivités territoriales
  • le droit public en relation avec les missions des collectivités
  • l’action sanitaire et sociale des collectivités territoriales.
  • le droit civil en relation avec les missions des collectivités

Les candidats doivent donc se préparer selon trois axes principaux :

  • méthodologie des épreuves
  • rédaction : syntaxe, grammaire, orthographe
  • culture générale professionnelle (pour la note) et révisions relatives à la spécialité choisie.

La stratégie idéale est donc de concilier cours théoriques pour bien assimiler les notions nécessaires et pratiques à travers l'entraînement concret régulier (annales, exercices) en conditions d’examen.

Chez PrepAcademy, nous vous recommandons de prendre connaissance des notes de cadrage éditées par votre CDG ainsi que notre article dédié aux fiches de révision pour le concours de rédacteur territorial.

 

Comment optimiser sa préparation à l’épreuve orale d’admission du concours externe de rédacteur territorial ?

L’épreuve orale d’admission dure 20 minutes, elle est donc très rapide et doit être parfaitement maîtrisée. 

Le jury va se focaliser sur trois points : l’aptitude professionnelle du candidat, ses connaissances du futur cadre d’emplois et bien entendu ses motivations.

Pour vous y préparer de manière efficace, vous devrez donc travailler selon trois axes :

  • votre culture générale professionnelle. Ce sont les notions qui vous ont été utiles pour réussir l’épreuve d’admissibilité. Vous serez certainement soumis à des questions type mise en situation,
  • vos motivations et votre projet professionnel, auquel il est donc conseillé de bien réfléchir en amont,
  • Votre attitude à l’oral. Cela se travaille en situation d’examen. L’idéal est donc de pouvoir s'entraîner régulièrement face à un professeur afin d’être de plus en plus à l’aise et naturel. Vous éviterez ainsi de perdre une partie de vos moyens le jour de l’épreuve….
Réussissez le concours
Découvrez comment
 

Comment optimiser sa préparation à l’épreuve d’admissibilité du concours de rédacteur territorial interne et troisième voie ?

Les candidats au concours interne et troisième voie n’ont qu’une d’épreuve à passer. Il s’agit de la rédaction d’une note à partir d’un dossier lié à la spécialité choisie. Les candidats sont évalués sur leur capacités d’analyse, d’organisation, de gestion du temps et de synthèse ainsi que sur leur connaissances contextuelles. Durée de l’épreuve 3 heures.

Spécialité à choisir parmi :

  • les finances, les budgets et l’intervention économique des collectivités territoriales
  • le droit public en relation avec les missions des collectivités
  • l’action sanitaire et sociale des collectivités territoriales.
  • le droit civil en relation avec les missions des collectivités

Les candidats doivent donc se préparer selon trois axes principaux :

  • méthodologie de la note
  • rédaction : syntaxe, grammaire, orthographe
  • culture générale professionnelle et révisions relatives à la spécialité choisie.

La stratégie idéale est donc de concilier cours théoriques pour bien assimiler les notions nécessaires et pratiques à travers l'entraînement concret régulier (annales, exercices) en conditions d’examen.

Chez PrepAcademy, nous vous recommandons de prendre connaissance des notes de cadrage éditées par votre CDG ainsi que notre article dédié aux fiches de révision pour le concours de rédacteur territorial.

 

Comment optimiser sa préparation à l’épreuve orale d’admission du concours de rédacteur territorial interne et troisième voie  ?

L’épreuve orale d’admission dure 20 minutes, elle est donc très rapide et doit être parfaitement maîtrisée. 

Le jury va se focaliser sur trois points : les acquis de l’expérience professionnelle du candidat, ses motivations à intégrer le cadre d’emploi et bien entendu son aptitude à le faire

Pour vous y préparer de manière efficace, vous devrez donc travailler selon trois axes :

  • votre culture générale professionnelle. Ce sont les notions qui vous ont été utiles pour réussir l’épreuve d’admissibilité. Vous serez certainement soumis à des questions type mise en situation,
  • vos motivations et votre projet professionnel, auquel il est donc conseillé de bien réfléchir en amont. Pour cette partie, vous pourrez vous appuyer sur le document remis à l’inscription et qui retrace votre parcours professionnel. Soyez donc cohérent par rapport à ce que vous avez indiqué...
  • Votre attitude à l’oral. Cela se travaille en situation d’examen. L’idéal est donc de pouvoir s'entraîner régulièrement face à un professeur afin d’être de plus en plus à l’aise et naturel. Vous éviterez ainsi de perdre une partie de vos moyens le jour de l’épreuve….
Réussissez le concours
Découvrez comment
 

Comment optimiser sa préparation à l’examen professionnel de rédacteur principal de 2ème classe  ?

Cet examen professionnel se compose d’une épreuve écrite d’admissibilité, d’une durée de 3 heures : le candidat doit rédiger un rapport et faire des propositions opérationnelles à partir d’un dossier portant sur le rôle des collectivités territoriales. Il est donc recommandé de se préparer selon trois axes :

  • méthodologie de l’épreuve
  • rédaction : grammaire, orthographe, syntaxe
  • culture générale professionnelle

Il est indispensable de s’entraîner régulièrement, en particulier en se basant sur les sujets des sessions précédentes.

Les candidats admissibles sont ensuite convoqués pour l’épreuve orale d’admission : il s’agit d’un entretien de 20 minute avec le jury, portant sur les acquis de l’expérience professionnelle du candidat et des questions de mise en situation. 

Ici aussi, la préparation se fera aussi bien sur le fond que sur la forme : votre attitude, votre aisance à l’oral peuvent se travailler grâce à des oraux blancs notamment. Vous devez apporter un soin particulier à votre projet professionnel.

Enfin, n’oubliez pas que cet examen est réservé aux candidats qui, comme vous, possèdent une longue expérience du service public : entretenez votre culture générale professionnelle et soyez curieux, vos acquis ne suffiront pas à faire la différence….

A vous de jouer !

 

Comment la préparation au concours rédacteur territorial augmente mes chances de réussite ?

Passer par la classe prépa va vous permettre de :

  • structurer votre préparation. En effet, vous ne risquez pas de vous disperser dans vos révisions. Vous suivez le programme établi, sans faire l’impasse sur un chapitre important. Chez PrepAcademy, nous avons choisi de nous spécialiser dans la préparation à distance pour aller plus loin : chaque candidat dispose d’un calendrier de préparation réalisé sur-mesure pour lui en fonction de sa disponibilité, de ses besoins et de ses difficultés !
  • obtenir de l’aide quand vous en avez besoin. Difficile d’avancer dans ses révisions lorsqu’un ne maitrise pas certaines notions…. En classe prépa, les professeurs sont là pour répondre aux candidats et reformuler si nécessaire. Grâce à la préparation à distance, PrepAcademy apporte une aide 7j/7 de 9h à 19h à ses élèves. 
  • vous entraîner concrètement. Se confronter à de vrais sujets d’examens en situation est indispensable pour évaluer son niveau de préparation. En classe prépa, présentielle ou à distance, vous aurez la possibilité de faire des concours blancs corrigés par vos professeurs et même des simulations d’oraux. Cela vous évitera de découvrir les épreuves le jour J, mais aussi d’avoir une meilleure gestion du stress et du temps.  
  • ne pas vous démotiver. Il est difficile de se préparer seul, surtout lorsque l’on travaille en même temps par exemple. En classe prépa, vous êtes portés par la dynamique du groupe, par le calendrier des devoirs à rendre etc. En préparation à distance, pas de risque de surcharge de travail qui pourrait vous conduire à abandonner puisque vous vous organisez comme vous voulez. Les professeurs et conseillers pédagogiques sont là pour vérifier que tout se passe bien et planifient vos révisions, vous pouvez échanger avec les autres candidats via des forums etc. Ainsi, vous ne vous sentez pas seul.
  • justifier de votre intérêt pour la formation. Avec une attestation de scolarité en classe prépa dans votre dossier, vous envoyez déjà un premier signal positif, vous indiquez que vous êtes prêts à vous investir pour réussir votre entrée en formation, qu’il ne s’agit pas juste d’un concours parmis d’autres au cas où….Vous vous donnez également la possibilité de faire des stages d’observation conventionnés, par exemple dans le domaine administratif ou en accueil, qui vous permettront de mieux défendre vos motivations à l’oral.

Cet article vous a donné envie de devenir d’en apprendre d’avantage sur le métier de rédacteur territorial ? Chez PrepAcademy, nous vous expliquons tout dans cet article.