Fiche métier : gendarme

Donnez vous toutes les chances de réussir votre concours avec PrepAcademy

comment réussir le concours
PrepAcademy | Bannière

Le métier de gendarme

Le gendarme est un militaire engagé dans une carrière opérationnelle. Gendarme est le premier grade obtenu par les sous-officiers de gendarmerie. Ils sont chargés de faire respecter la loi afin de protéger les personnes présentes sur le territoire national.

Pour devenir gendarme, il faut obligatoirement remplir certaines conditions et réussir un concours très sélectif. Quelle que soit sa spécialité et son affectation, le gendarme est au service de la Nation. C'est un fonctionnaire qui dépend du Ministère de l’Intérieur, porte l’uniforme et une arme de service.

En 2021, la Gendarmerie Nationale recrute 4.680 sous-officiers de gendarmerie.

Devenez gendarme
Découvrez comment
 

Les missions et spécialités du gendarme 

Le gendarme intervient partout sur le territoire national et parfois à l'étranger. Il est déployé en particulier dans les zones rurales et périurbaines ainsi que sur les axes routiers.

Le sous-officier de gendarmerie veille à l'exécution des lois. Ses missions sont de deux ordres :

Assurer la sécurité publique

  • maintenir ou restaurer l'ordre public
  • protéger les lieux sensibles en France comme à l'étranger
  • participer aux OPEX (opérations extérieures)
  • police de proximité
  • contrôles routiers
  • renseignement
  • lutte contre le terrorisme
  • ...

Police judiciaire : la mission de police judiciaire consiste à constater les infractions pénales puis mener un travail d'enquête pour rassembler les preuves et rechercher leurs auteurs afin de les confier aux tribunaux compétents. Cette mission représente 40% de l'activité de la gendarmerie. 

Le gendarme peut être affecté dans différents types d'unités en fonction de ses choix de carrière et des besoins. Il peut s'agir par exemple (liste non exhaustive) de :

  • la gendarmerie départementale
  • l'escadron départemental de sécurité routière 
  • la gendarmerie mobile
  • la garde républicaine
  • GIGN (Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale)
  • unités de contre-terrorisme nucléaire (PSPG)
  • GIR (Groupes Interministériels de Recherche)
  • GTA (Gendarmerie des Transports Aériens)
  • la gendarmerie de l'armement
  • la gendarmerie de l'air
  • la gendarmerie maritime
  • Gsan (Gendarmerie de la Sécurité de l'Armement Nucléaire)

Consulter le détail des unités de la gendarmerie nationale.

Le gendarme peut se spécialiser en tant que (liste non exhaustive) :

  • OPJ (officier de police judiciaire)
  • Gendarme cynophile
  • Gendarme nautique 
  • Motocycliste
  • Fantassin
  • Cavalier
  • ....

Le métier de gendarme regroupe donc une grande variété de spécialités et de missions, souvent méconnues. Il est possible de changer de type d'unité et de spécialité en cours de carrière. 

 

Les conditions de travail et l'engagement du gendarme

Être gendarme n'est pas facile, que ce soit physiquement ou psychologiquement.

Le métier en lui-même comporte de nombreuses contraintes. En effet, les gendarmes travaillent de jour comme de nuit, weekends et fériés inclus. Cela impacte bien entendu la vie de famille du fonctionnaire. Militaire, il est mobilisable à tout moment. Comme il a la possibilité de vivre au sein de la gendarmerie, il lui est parfois difficile de dissocier vie privée et vie professionnelle. 

Il est souvent victime d'insultes et d'agressions. Il peut parfois être gravement blessé. 

Au quotidien, il est exposé à des situations stressantes, dangereuses voire traumatisantes. Être parmi les premiers arrivés sur le lieu d'un meurtre ou d'une agression violente, entendre le récit d'un viol ou de violences conjugales sont des événement perturbants. Parfois, les enquêtes peuvent ne pas aboutir et le fonctionnaire éprouve alors un sentiment d'impuissance, voire d'injustice. 

Il doit faire face à des individus agressifs, parfois armés et déterminés à nuire. Mais même dans ces situations extrêmes, il doit garder son calme et agir avec discernement. 

Le gendarme travaille en équipe. Il est les plus souvent armé, généralement d'une arme de poing ou d'un fusil d'assaut. Il porte un uniforme et un grade. En fonction des interventions, il peut être amené à porter un gilet pare-balle. En fonction de son poste et de son grade, le gendarme peut être plus souvent dans un bureau que sur le terrain. 

Devenez gendarme
Découvrez comment
 

Les qualités requises pour être gendarme

Pour devenir gendarme et s'épanouir dans ce métier, il faut être une personne équilibrée. 

En effet, comme nous venons de le voir, les conditions de travail du gendarme sont particulièrement éprouvantes. Pour garder son calme en toutes circonstances, il faut être mentalement stable. De plus, le sous-officier de gendarmerie doit savoir prendre du recul sur les situations rencontrées pour éviter d'être affecté dans sa vie privée. Il est nécessaire pour lui d'échanger avec ses collègues, voir avec un psychologue de l'armée, assez régulièrement.

Le gendarme doit être physiquement apte au service actif de jour comme de nuit pour être recruté. Au cours de sa carrière opérationnelle, il doit se maintenir dans cet état de forme.

Comme tout fonctionnaire, le gendarme a le sens du service public. Et comme tout militaire il a le sens du devoir et de l'engagement ainsi que le respect de la hiérarchie. La gendarmerie est une institution dans laquelle la hiérarchie est extrêmement importante. On y respecte la discipline militaire. Le gendarme doit donc plus souvent d'obéir que faire preuve d'initiative.

Au contact permanent du public, le gendarme est un bon communiquant. Avec ses collègues, il fait preuve d'esprit d'équipe et de cohésion. 

Il est bien entendu impartial, honnête et exemplaire. Il soit faire preuve de rigueur dans le respect des procédures.

 

Comment devenir gendarme ?

Les gendarmes sont des fonctionnaires d'Etat, on devient donc sous-officier de gendarmerie sur concours. Il existe trois concours :

  • concours externe : pour les titulaires du baccalauréat ou d'un diplôme équivalent
  • concours interne : réservé aux GAV, ADS, réservistes et militaires
  • troisième concours : pour les candidats en reconversion professionnelle.

Dans tous les cas, il faut remplir certaines conditions pour s'inscrire au concours de sous-officier de gendarmerie :

  • être âgé au minimum de 17 ans et au maximum de 35 ans à la date du dépôt de la demande. Une autorisation parentale sera demandée pour les candidats mineurs. Attention l'âge maximum peut varier en fonction des concours.
  • être de nationalité française
  • avoir effectué sa Journée défense et citoyenneté (JDC) ou JAPD selon votre année de naissance
  • avoir un comportement conforme à ce que l’on peut attendre d’un militaire : une enquête administrative est réalisée, l’objectif étant de vérifier entre autres que le candidat n’est pas connu des services de police
  • être physiquement apte
  • ne pas avoir déjà présenté trois fois le même concours de la gendarmerie

Consulter notre article dédié au concours de sous-officier de gendarmerie.

Les candidats admis à concourir doivent ensuite réussir des épreuves d'admissibilité puis d'admission.

Pour le concours externe par exemple, les épreuves écrites d'admissibilité sont au nombre de deux :

  • composition de culture générale, d'une durée de 3 heures.
  • épreuve d'aptitude professionnelle, d'une durée de 35 minutes. Cette épreuve consiste en un QCM portant sur des suites ou des ensembles logiques à résoudre.

En parallèle des épreuves d'admissibilité, les candidats sont soumis à deux inventaires de personnalité.

Les épreuves d'admission sont au nombre de deux également :

  • entretien avec le jury. Cet entretien est composé de 10 minutes de préparation et de 20 minutes d'entretien.
  • épreuve physique gendarmerie (EPG). Il s'agit d'un parcours d'obstacles suivi d'une simulation de combat et d'un transport de poids.

Les lauréats sont ensuite formés pendant un an en école de gendarmerie avant de rejoindre leur affectation. Les jeunes gendarmes peuvent choisir entre différentes spécialités en fonction de leur classement et des postes disponibles. Il est ensuite possible d'évoluer en interne via le concours d'officier.

S'inscrire au concours de sous-officier de gendarmerie.

Devenez gendarme
Découvrez comment
 

Quels sont les différents grades des gendarmes ?

Les grades et évolution de grades des sous-officiers de la Gendarmerie nationale sont définis par le Décret n° 2017-1024 du 10 mai 2017 modifiant le décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps des sous-officiers de gendarmerie.

Les élèves gendarmes portent ce grade pendant toute la durée de leur formation. Ils sont ensuite intégré au grade de gendarme.

On distingue deux catégories de sous-officiers :

Sous-officiers subalternes

  • Gendarme
  • Maréchal des Logis-chef

Le grade de Maréchal des logis-chef s'obtient généralement après 3 ans et 6 mois d'ancienneté.

Sous-officiers supérieurs

  • Adjudant
  • Adjudant-chef
  • Major

Pour être nommé major, mieux vaut s'armer de patience.... et compter environ 30 ans de carrière à son actif !

Le passage d'un grade à l'autre se fait à l'ancienneté, parfois au mérite. Les perspectives d'évolution sont très importantes : il est possible de devenir officier de gendarmerie en réussissant un concours interne.

Consulter notre article sur les grades de la gendarmerie.

 

Quel est le salaire d'un gendarme ?

Le gendarme étant un militaire, son salaire se nomme la solde. A la solde du gendarme s'ajoutent diverses primes et indemnités qui augmentent de manière significative ses revenus mensuels :

Grade Solde brute au premier échelon du grade Solde brute au dernier échelon du grade
Élève 1485€  
Gendarme 1607€ 2235€
Maréchal des logis-chef 1818€ 2254€
Adjudant 1977€ 2357€
Adjudant-chef 2183€ 2526€
Major 2319€ 2727€

Source : Décret n° 2011-388 du 13 avril 2011 fixant les indices de solde applicables aux corps militaires de la gendarmerie nationale

Le montant de la solde est donné hors primes. Les élèves sont nourris et logés pendant leur année d'école.

Enfin, les gendarmes bénéficient de certains avantages en nature :

  • logement gratuit en caserne pour le gendarme, son conjoint et ses enfants ;
  • tarifs préférentiels sur les billets de train (-75%) pour le gendarme,
  • tarifs carte famille militaire sur les billets de train pour son conjoint et enfants ;
  • 9 semaines de vacances par an.

Pour finir, comme tout militaire, le gendarme peut percevoir une retraite à jouissance immédiate dès 19 ans et 6 mois de service.

Consulter notre article dédié aux salaires de la gendarmerie.

Vous l'avez compris, pour devenir gendarme, il faut en premier lieu réussir le concours de sous-officier de gendarmerie. Découvrez gratuitement votre préparation concours avec PrepAcademy