Fiche métier : conducteur de travaux

Donnez vous toutes les chances de réussir votre formation avec PrepAcademy

comment réussir la formation
PrepAcademy | Bannière

Si vous avez toujours voulu gérer un chantier de A à Z, le métier de conducteur de travaux est sûrement fait pour vous. Cette profession clef du secteur de la construction permet de coordonner le travail des ouvriers sur le terrain mais aussi d’approvisionner le chantier en matières premières ou encore contacter des sous-traitants. En bref, un champ de compétences assez large. Pour y voir plus clair, on vous dit tout sur le métier de conducteur de travaux !

N.B. : Les statistiques présentées dans cet article proviennent de l’Observatoire des métiers du BTP.

Conducteur de travaux, kézako ?

Définition générale du métier

Conducteur de travaux est un métier du Bâtiment et Travaux Publics (BTP) en pleine évolution. En cinq ans, le nombre de salariés dans cette profession a évolué de quasiment 35 % en France, passant de 29 088 employés en 2016 à 39 095 en 2021.

Le conducteur de travaux, aussi appelé conducteur de chantier, chef de travaux ou conducteur principal, organise et supervise les chantiers. Il agit durant l’intégralité des travaux : 

  • En amont du chantier (étude des plans, commandes de matériaux, signature de contrats, etc.)
  • Pendant les travaux (direction des équipes, suivi des objectifs avec le chef de chantier, etc.)
  • À l’achèvement des travaux (livraison du chantier, paiement des ouvriers, etc.)

Ce poste est ouvert assez largement. Il faut simplement justifier d’un diplôme équivalent bac +2 (voir la partie formation de cet article). Les employeurs privilégient également les personnes ayant une expérience professionnelle passée ou une connaissance approfondie dans le BTP. 

Pour en savoir plus sur le BTP : Le secteur du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP)

Au niveau de la parité, ce métier reste majoritairement masculin. En 2021, presque 95 % des salariés sont des hommes. Les femmes représentent seulement 5 % de la profession, soit un peu plus de 2 050 employés. 

Les missions du conducteur de travaux

La mission principale du conducteur de travaux est de mettre en place les moyens nécessaires à la réalisation du chantier (outils techniques, ressources financières, moyens humains, etc.). Le bon déroulement des travaux de construction (ou de rénovation) repose en partie sur les épaules du conducteur de travaux. 

Il attribue des missions mais reçoit également des directives. C’est sur sa capacité à maîtriser chaque étape du chantier que repose le résultat final. D’ailleurs, il peut être chargé d’une partie ou de la totalité des missions. Lorsqu’il est chargé de l’ensemble des étapes, il porte le titre de conducteur de travaux Tout Corps d’État (TCE).

Si vous vous orientez vers cette fonction, il faudra : 

  • Coordonner les tâches des intervenants sur le chantier (ouvriers, chef de chantier, sous-traitants, fournisseurs, etc.)
  • Veiller au respect des délais, notamment en élaborant un calendrier prévisionnel ou un rétroplanning des interventions
  • S’assurer que les normes sont suivies (environnement, urbanisme, sécurité, santé des travailleurs, etc.)
  • Rédiger des rapports et organiser des visites, notamment à destination du maître d’oeuvre ou des bureaux d’études

En ce qui concerne la partie administrative, le conducteur de travaux remplit et signe les documents d’autorisation pour débuter les travaux. Il collabore également avec des juristes spécialisés, afin d'implémenter les normes et réglementations durant les travaux. À la fin des travaux, il s’occupe aussi des démarches pour livrer le chantier au client, par exemple avec la remise des clefs. 

Ensuite, le conducteur de travaux étudie et met en œuvre le cahier des charges. Il s’agit du document développé par l’ingénieur ou directement par le client, qui donne les contraintes principales du chantier. Ainsi, il désigne les équipes et engins indispensables, mobilise et engage les sous-traitants ou bien commande les matériaux indiqués. En bref, il planifie le chantier dans ses moindres détails.

Lorsqu’il organise des visites de chantier régulières, l’objectif est de présenter l’avancée des travaux et d'expliquer les difficultés rencontrées. Le conducteur de travaux est alors responsable des équipes et de leurs activités sur le terrain. En cas de retard ou de soucis techniques (respect des coûts et des délais, qualité, conformité au cahier des charges, etc.), il faut être en capacité de trouver une solution, voire d’anticiper le problème. 

En parallèle, le conducteur de travaux intervient sur des points plus techniques. Par exemple, il est responsable de la partie Voirie et Réseaux Divers (VRD). Autrement dit, il fournit l'électricité sur le chantier, aménage et sécurise la circulation sur la voirie, prévient des nuisances sonores, etc. Il s’agit de la spécialisation en tant que conducteur de travaux VRD.

Je veux en savoir plus sur le métier de conducteur de travaux !
Je contacte un conseiller pédagogique !
 

Compétences et formation du conducteur de travaux

Les qualités et compétences indispensables

Le quotidien du conducteur de travaux est tout sauf monotone. Les qualités exigées pour en faire votre métier couvrent un spectre large. 

Il faut avant tout avoir un bon sens du relationnel. La communication est un pilier du métier. Vous devez être à l’aise dans le contact humain, face à tous les publics (fournisseurs, ouvriers, ingénieurs, particuliers, etc.). Sans être un chef, vous êtes un manager du chantier, il faut donc un minimum d’assurance pour s’affirmer dans les réunions.

Conducteur de travaux est également un métier rythmé. Une bonne condition physique est nécessaire. Il faut aimer travailler en extérieur, parfois parcourir de longues distances entre plusieurs chantiers. Une résistance au stress est également indispensable. 

Enfin, une bonne dose de professionnalisme est indispensable. Autonomie, organisation et rigueur sont les maîtres mots pour accomplir ses missions avec efficacité et trouver des solutions pour respecter les délais et le budget.

D’un point de vue plus technique, le conducteur de travaux maîtrise toutes les étapes de la construction du projet. Ces connaissances et compétences techniques concernent notamment : 

  • Le rôle de chaque professionnel sur un chantier (connaissances poussées du BTP)
  • Les normes de la construction (urbanisme, travaux énergétiques, etc.)
  • Les règles de sécurité au travail
  • L’utilisation d’outils numériques et de logiciels
  • Les techniques de calcul et de métrique (coûts, volume de matières premières nécessaires, etc.)

Conducteur de travaux : quelle formation ?

Débuter une carrière de conducteur de travaux nécessite un niveau au moins équivalent à bac +2. Une expérience dans le BTP ou un baccalauréat ne suffisent pas. 

En effet, la conduite de travaux requiert une formation solide, afin d’acquérir des compétences spécifiques (management, gestion des ressources humaines, lecture de plans, connaissance technique des corps de métiers du BTP, etc.).

En formation initiale, vous pouvez tout à fait commencer par un baccalauréat général, avec des options comme sciences de l’ingénieur ou mathématiques. Un bac technologique est également privilégié, notamment avec la spécialisation Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable (STI2D). 

Pour vos études supérieures, plusieurs diplômes s’offrent à vous

Le métier de conducteur de travaux est également accessible en formation continue, par exemple dans un projet de reconversion professionnelle. Pour cela, vous devrez réaliser une Validation des Acquis de l’Expérience. 

Pour en savoir plus sur ce système : Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) : qu’est-ce que c’est ?

Plus la structure que vous ciblez est d’envergure, plus un tri des candidats sera effectué en fonction des diplômes. L’idéal reste de concilier vos études avec une expérience sur le terrain. Différentes formations diplômantes en BTP allient périodes de formation théorique à des périodes de stage/alternance en entreprise

Chez PrepAcademy, nos équipes pédagogiques vous préparent à la formation de conducteur de travaux. Bénéficiez d’un accompagnement personnalisé, de cours à distance dispensés par des professionnels du métier et de la possibilité de faire des stages ou une alternance. Après ce parcours, PrepAcademy vous délivre un Titre Professionnel BTP - conducteur de travaux publics, reconnu par l’État ! 

La formation conducteur de travaux de PrepAcademy m'intéresse !
Je contacte un conseiller pédagogique !
 

Le salaire du conducteur de travaux

Le salaire de conducteur de travaux varie en fonction de plusieurs facteurs :  

  • Niveau d’études
  • Nombre d’années d’expérience professionnelle 
  • Statut de salarié du secteur privé ou de fonctionnaire
  • Primes et indemnités versés (ancienneté, conditions de travail, etc.)

En moyenne, au sein d’une entreprise privée, un conducteur de travaux touche : 

  • Entre 30 000 et 35 000 euros (bruts annuels), en début de carrière
  • 40 000 euros (bruts annuels) avec cinq ou dix ans d’expérience
  • Entre 45 000 et 50 000 euros (bruts annuels), en fin de carrière

La forte demande en personnel qualifié et la valorisation de l’expérience dans ce secteur d’activité permettent au conducteur principal de travaux de voir sa rémunération augmenter rapidement.

Pour en savoir plus sur la rémunération : Tout savoir sur le salaire du conducteur de travaux

FAQ : vos questions, nos réponses !

Dans quelle entreprise un conducteur de travaux peut-il travailler ?

Le conducteur de travaux travaille dans divers bassins d’emploi. Il exerce aussi bien dans le secteur privé, que dans le secteur public.

Cet expert de la gestion et de l’organisation du chantier exerce principalement dans :

  • Les grandes entreprises de BTP
  • Les entreprises spécialisées dans les ouvrages d’art
  • Les Petites et Moyennes Entreprises (PME), comme des sociétés du bâtiment gros œuvre ou second œuvre, pour des promoteurs, etc.
  • Les collectivités territoriales, comme les communes ou les départements
  • Les services de l’État, dont l’Armée ou les ministères

Quel est le cadre de travail d’un conducteur de travaux ?

Le conducteur de travaux se retrouve en permanence sur le terrain. Il passe généralement plus de la moitié de son temps en extérieur. Il porte donc des équipements de protection et de signalisation (casque, gilet, chaussures de sécurité).

Quand il n’est pas sur le chantier, le conducteur est en déplacement, pour rencontrer les différents intervenants. Il passe beaucoup de temps sur la route et peut rester éloigné de son domicile pendant plusieurs jours, travailler le weekend, rentrer tard, etc.

Dans quelle région puis-je me lancer ?

La dynamique d’emploi en France est assez forte pour le métier de conducteur de travaux. Cependant, certaines zones géographiques sont plus attractives que d’autres. En 2021, la région parisienne arrive en tête avec 19 % des professionnels, suivie de la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec 14 % de l’emploi.

Quels sont les débouchés et évolutions professionnelles ?

Après plusieurs années à occuper ce poste, vous pouvez intégrer des fonctions plus élevées, par exemple le métier de directeur de travaux ou d’exploitation. Des missions d’encadrement, notamment auprès des débutants dans le secteur du BTP, peuvent aussi vous être confiées. 

 

Vous connaissez maintenant les spécificités du métier de conducteur de travaux. Si gérer un chantier de A à Z vous intéresse, vous devez tout d’abord suivre une formation solide. Avec PrepAcademy, bénéficiez d’un accompagnement complet et personnalisé. Nos conseillers pédagogiques sont à vos côtés pour vous préparer à passer (et réussir !) le titre professionnel de conducteur de travaux. Envie de vous lancer ? N’hésitez plus !

Le métier de conducteur de travaux m'intéresse !
Devenir conducteur de travaux !