cours

Accepter et gérer son stress

Le stress n’est pas obligatoirement quelque chose de négatif, il peut même parfois s’avérer être un facteur positif, à partir du moment où on ne se laisse pas submerger par lui.

Il faut donc se préparer au fait qu’il y aura du stress, pendant la préparation du concours ou durant les différentes épreuves et plus particulièrement le jour de l’épreuve de l’entretien. Il est donc nécessaire d’accepter cette montée de stress, d’identifier les éléments de son apparition et d’apprendre à le gérer, afin qu’il soit un allié et non un obstacle.

Quand le stress est excessif, vous pouvez avoir des réactions disproportionnées : agir rapidement sans prendre le temps de réfléchir, avoir une attitude brutale voir violente, ou chez certains, cela peut même aller jusqu’à des crises d’angoisse ou des attaques de panique. Il peut en être de même le jour de l’épreuve, en fonction de l’importance ou de l’enjeu de ce concours dans votre parcours de vie.

Reconnaître son stress

La première des choses est d’apprendre à repérer son stress en identifiant des signaux que va vous envoyer votre corps. Cela peut se traduire par un cycle de sommeil déréglé ou changeant, des insomnies, une sensation de fatigue, un manque d’entrain, une sensation de douleurs ou de maux, l’impression d’être tendu et plus agressif aux éléments et personnes qui vous entourent, etc.

Accepter son stress

Avant de pouvoir gérer son stress, il faut prendre conscience qu’il existe et l’accepter. Nier l’existence de son stress, c’est aller au-devant de sérieux problèmes, alors que l’accepter c’est déjà régler une partie du problème.

Le stress est un phénomène naturel. Accepter et relativiser la situation dans laquelle vous êtes va vous permettre de le gérer. Le stress peut opérer comme un cercle vicieux. Vous commencez à stresser, vous imaginez que la situation est dure voire insurmontable, ce qui fait accroître votre stress. Si dès le départ vous acceptez ce stress, vous n’imaginerez, ou ne créerez, pas des obstacles à votre progression et relativiserez les événements auxquels vous êtes confronté.

Gérer son stress

Gérer son stress c’est tout d’abord apprendre à en reconnaître les sources. Dans notre cas présent, c’est l’entretien devant le jury qui serait la source de votre stress ou à l’origine de son accroissement, mais cela peut également être une peur du jugement face à ces inconnus ou de l’échec par rapport à ce concours.

Prenez le temps de relativiser la situation dans laquelle vous êtes et essayez de trouver des leviers sur lesquels vous pourriez intervenir afin de canaliser, de réduire voire de supprimer ce stress.

Tant que vous n’avez pas identifié la source de votre stress, vous n’êtes pas en mesure d’agir, or la gestion du stress passe par l’action.

Agir pour canaliser son stress

Vous devez chercher des solutions afin de gérer ou d’éliminer ce stress.

Demandez-vous ce que vous pouvez faire face à cette situation ou ce problème qui génère votre stress. Focalisez-vous sur les aspects que vous êtes en mesure de maîtriser. Si vous avez peur d’échouer ou d’être ridicule lors de l’entretien, fournissez un peu plus de travail sur des points pour lesquels vous avez identifié des faiblesses et des lacunes afin d’aborder l’épreuve plus sereinement et d’être mieux préparé. Plus vous vous entraînerez, surtout face à un jury fictif, plus l’épreuve de l’entretien sera démystifiée et vous l’aborderez avec moins de peur et plus d’assurance concernant vos capacités et votre positionnement.

Vous pouvez aussi parler de vos craintes ou des raisons de votre stress à votre entourage qui pourra vous conseiller ou vous rassurer. De plus, exprimer son stress est un bon exutoire.

Vous constaterez que le simple fait de commencer à vous mettre en action afin de faire évoluer la situation génératrice de stress, fera que vous aurez la sensation d’être moins stressé.

Combattre le stress

On vient de voir qu’il était nécessaire d’agir pour réduire ou vaincre le stress.

Vous pouvez aussi détourner ce surplus d’énergie ou d’agressivité procuré par le stress en multipliant les activités physiques, pour les sportifs, ou en se lançant dans une activité physique, pour les moins sportifs. Une bonne balade dans la nature, en plus d’être potentiellement un effort physique, vous changera également les idées, réduira le stress lié à la vie urbaine et vous sortira d’une routine quotidienne. C’est un moment de ressourcement qui vous fera le plus grand bien à bien des niveaux.

Vous pouvez aussi vous changer les idées avec des activités ludiques qui vous détendent et vous permettent de penser à autre chose qu’au concours et à cette épreuve. Cela peut être des soirées avec des amis, des puzzles, de la lecture, n’importe quoi tant que vous y prenez du plaisir et que cela vous permet de ne plus penser aux éléments qui génèrent du stress.

En situation de stress, notre organisme a tendance à consommer plus de magnésium que de raison, or le magnésium est essentiel au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux.

Afin de ne pas être en déficit, consommez régulièrement des aliments riches en magnésium, comme le pain complet, le chocolat noir, les amandes, les noisettes, les pois chiches, mais également certaines eaux minérales.

Accès restreint | PrepAcademy

Accès restreint aux membres

Abonnez-vous pour accéder au cours complet

- ou -