cours

Comment rédiger son résumé ?

1. Pas d’introduction et pas de conclusion

Chaque année, beaucoup d’étudiants ont du mal à débuter leur résumé. Une erreur serait de commencer ainsi :

Exemple

L’auteur a dit que la philosophie n’appartenait pas à la culture générale.

Ou

L’auteur écrit dans Apprendre à vivre, plus précisément dans son avant-propos, aux éditions J’ai lu, 2010, pp. 9-11 (Édition originale : Plon, 2006).

Vous devez débuter par la première idée du texte sans faire d’introduction et donc en occultant tout ce qui appartient au paratexte, c’est-à-dire tout élément extérieur au texte.

En ce qui concerne la conclusion, vous ne devez pas en faire. Vous terminerez votre résumé par la dernière idée du texte. De même, vous n’avez pas à reprendre les arguments rencontrés dans votre résumé pour répondre à une problématique comme vous le feriez pour un exercice d’argumentation.

2. Les paragraphes et le plan

Les paragraphes sont l’un des éléments importants de la présentation. À leur présence, leur construction, le correcteur déjà voit si le texte a été compris. Leur organisation découle logiquement de votre deuxième lecture qui a mis en avant les arguments et les articulations logiques du texte. Ceci est repris de façon plus élaborée au niveau de la structure du texte à produire en faisant très attention aux enchaînements.

Pour le plan, vous n’avez pas à le construire, ni à regrouper des idées puisque vous devez suivre l’évolution du texte.

Ainsi, pour le sujet présent, vous devez partir sur quatre paragraphes :

  1. Le constat
  2. La première raison
  3. La seconde raison
  4. La conclusion de l’auteur

Un bloc est ressenti comme un écrit indigeste dont le candidat n’aurait pas compris la composition. À l’inverse, faire sept paragraphes, comme nous l’avons dans le texte, donnerait une impression de calque. Là encore, cela procurerait un sentiment d’incompréhension au correcteur. Pour lui, l’enjeu du texte ne serait pas saisi.

Ici, les paragraphes 2-3-4 du texte peuvent être regroupés pour former la deuxième partie du résumé, et les paragraphes 5-6-7 la troisième. La fin du dernier paragraphe du texte servira pour la conclusion du résumé.

Aussi, tout retour systématique à la ligne serait pénalisé, tout comme l’absence d’alinéa, puisqu’un paragraphe débute par un alinéa. C’est une règle admise à laquelle vous ne pouvez pas déroger.

Les transitions sont nécessaires pour passer d’une idée à une autre et donc d’un paragraphe à un autre. Ce sont les transitions qui assurent la cohérence d’un résumé. Sans elles, votre texte donnerait l’impression d’une succession de remarques sans liens entre elles. C’est la même chose pour les connecteurs logiques. Ils relient entre eux les arguments et soulignent les différents enchaînements : comment passer d’une idée à l’autre.

3. La qualité de la rédaction

Elle n’est pas un point négligeable. C’est elle qui permettra de distinguer votre copie du lot. Cela commence par avoir une écriture lisible, car l’examinateur ne passera pas du temps à décoder vos « pattes de mouche » (si vous me permettez l’expression) étant donné le grand nombre de copies qu’il doit corriger. Ensuite, un travail agréable à lire est un travail ponctué correctement. Trop souvent, des paragraphes de cinq lignes ne sont qu’une phrase. Relisez-vous ! Si vous ne savez pas ponctuer dites-vous que lorsque vous reprenez votre respiration, il faudrait peut-être mettre un point. De plus, quand les phrases sont trop longues, le correcteur a tendance à perdre de vue le sujet ou le verbe, par conséquent il doit relire. Pour vous, c’est une mauvaise chose. Ne tombez pas dans l’accès inverse en faisant des phrases trop courtes et enfantines. Rappelez-vous que toute phrase contient au moins un verbe conjugué dans la proposition principale. Cela fait aussi partie des erreurs rencontrées fréquemment au début des formations.

Il vous est conseillé de bannir la tournure « il y a » et de faire très attention au nombre de « que » employés (ils sont parfois trop nombreux).

Cette partie devrait occuper entre 30 et 45 minutes les étudiants aux concours psychomotricien et 20 minutes ceux aux concours d’ergothérapeutes.

Accès restreint | PrepAcademy

Accès restreint aux membres

Abonnez-vous pour accéder au cours complet

- ou -