cours

Synthèse

Cette synthèse est juste un rappel des différents points abordés précédemment, une petite piqûre de rappel, que vous passiez l’épreuve classique ou avec le dossier de RAEP.

Vous allez vous présenter à l’épreuve d’entretien avec le jury. Pour ce faire, vous aurez pris le temps de soigner votre aspect physique et vestimentaire. Votre aspect sera considéré comme un signe de respect envers les membres du jury et une preuve de prise en considération de la solennité du moment.

Vous allez, après une présentation dans ses grandes lignes, du métier de surveillant pénitentiaire, entrer dans une pièce, vous asseoir, après que le jury vous y a invité, et commencer l’épreuve d’entretien. Vous allez, durant les 20 minutes de l’épreuve, devoir prouver que vous avez les capacités et le positionnement attendu afin de remplir les fonctions de surveillant pénitentiaire.

Vous allez tout d’abord vous présenter brièvement afin de permettre au jury de mieux connaître le candidat qui est en face d’eux avant de répondre aux questions qui vous seront posées. Tout au long de votre présentation et des questions/réponses, vous serez attentif à votre para-verbal, à votre non-verbal mais également à votre verbal. Le jury va prêter attention à votre posture, à votre comportement, mais également à ce que vous allez dire, même s’il n’est pas attendu de bonnes ou de mauvaises réponses. Le jury attend un raisonnement, une logique, des valeurs compatibles avec le métier que vous visez.

Les membres du jury vont vous poser des questions afin de vérifier que vous feriez un bon surveillant pénitentiaire, mais également un bon subalterne et un bon collègue. Un agent disponible, mobile, fidèle, fiable, capable de s’adapter, capable de se maîtriser, capable d’initiative, qui sait où il va et où il veut aller.

Un certain nombre de critères vont être évalués par le biais des différentes questions que le jury va vous poser : vos connaissances techniques, vos compétences professionnelles et vos aptitudes professionnelles.

Vous allez peut être, le jour de l’épreuve, la veille, la semaine précédente ou dès le début du concours, avoir une apparition ou une augmentation de stress. C’est naturel, à vous de comprendre, d’identifier de mettre en place des techniques pour canaliser et gérer cet afflux de stress afin de ne pas être déstabilisé le jour de l’épreuve.

Bonne chance !

Accès restreint | PrepAcademy

Accès restreint aux membres

Abonnez-vous pour accéder au cours complet

- ou -