Mardi 20 décembre 2022

Réussir sa formation

Partager l'article sur :

Comment utiliser son CPF ? Le guide complet

Le droit à la formation concerne tous les salariés et les chômeurs. Découvrez comment utiliser votre CPF pour entamer une formation diplômante !

Formation professionnelle : comment utiliser son CPF ?

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est une cagnotte individuelle, mobilisable uniquement pour financer une formation. Toute personne y a accès, à partir de la première heure effective de travail réalisée et jusqu’à la retraite. Ce compte regroupe donc des droits, comptabilisés en euros, dans la limite de 5 000 euros. Mais alors, comment utiliser le CPF ? Ce fonds est-il réservé à la formation ? Quelles formations sont éligibles au CPF ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour financer une formation grâce au compte personnel de formation !

Rappel : qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation (CPF) ?

En France, chaque personne a le droit de suivre une formation tout au long de sa vie. Le compte personnel de formation est un dispositif de financement public pour atteindre cet objectif et se former. Auparavant, le Droit Individuel à la Formation (DIF) permettait de financer ces formations professionnelles.

Depuis 2014, le CPF a pour objectif de favoriser la formation professionnelle, à la fois du côté des actifs et des employeurs. En effet, ce système incite les entreprises à mettre en place des opportunités de formation pour leurs salariés. Le compte personnel de formation aide également à lutter contre le chômage et à sécuriser l’accès à l’emploi

Le CPF est un droit universel. Autrement dit, n’importe qui peut y accéder dès ses 16 ans. Cette cagnotte virtuelle s’active dès votre entrée sur le marché du travail (premier emploi, alternance, etc.) jusqu’à votre retraite. Aucune autre condition spécifique n’est requise pour bénéficier du CPF. 

Le compte personnel de formation est donc accessible sous n’importe quel statut, notamment : 

  • Les salariés du privés
  • Les agents public et fonctionnaires
  • Les indépendants
  • Les travailleurs saisonniers
  • Les demandeurs d’emploi (à condition d’avoir déjà occupé une activité)

En revanche, les droits (en euros) du CPF sont versés uniquement lors de l’exercice d’une activité professionnelle, bénévoles ou de volontariat. Par exemple, une personne au chômage ne touche aucun droit pendant sa période d’inactivité. 

Le CPF est alimenté chaque année directement par l’État. Parfois, il arrive que l’employeur participe au financement de votre CPF (par une décision unilatérale ou un accord collectif). Un travailleur perçoit 500 euros par année d’activité, à condition d’avoir travaillé plus de la moitié du temps de travail légal. Vos droits peuvent ainsi s’élever jusqu’à 5 000 euros maximum (8 000 euros dans des cas précis, comme une personne en situation de handicap). Votre CPF s’éteint dès votre départ à la retraite, c’est-à-dire l’utilisation de l’ensemble des droits à la retraite. 

Question 1 : le CPF est-il réservé à la formation ?

Oui ! Le compte personnel de formation se débloque uniquement pour entrer en formation. Il est interdit d’utiliser les fonds à d’autres fins. Par exemple, il est impossible de verser vos droits sur un compte bancaire. Vous ne pouvez également pas transférer vos fonds vers le compte d’un proche. 

Pour mettre à profit votre CPF, la formation que vous ciblez doit obligatoirement être éligible au dispositif. En d’autres termes, votre formation doit être répertoriée sur le site gouvernemental MonCompteFormation

Assurez-vous également que l’organisme de formation soit certifié (Qualiopi, DataDock) et éligible au CPF. Par exemple, PrepAcademy répond à ces deux critères. Notre organisme de formation est totalement reconnu par l'État français.

Question 2 : comment consulter son solde CPF ?

Il arrive régulièrement que les personnes possèdent un solde CPF élevé sans même le savoir. Avant d’utiliser vos droits, il est important de vous renseigner sur le montant de votre compte personnel de formation

L’entièreté des opérations se déroulent sur MonCompteFormation. Ce site sécurisé vous donne accès à un espace individuel, comme un tableau de bord regroupant toutes vos informations personnelles : 

  • Votre crédit disponible
  • Vos périodes de travail prises en compte
  • Votre niveau de diplôme (le plus élevé)
  • Votre historique d’utilisation du CPF
  • Votre dossier de formation, si vous en avez créé un

Pour créer votre espace, deux solutions s’offrent à vous : 

  • Utiliser votre identifiant France Connect, un service d’authentification sécurisé par l’État
  • Utiliser votre numéro de sécurité sociale

Si vous choisissez la deuxième option, vous devez fournir vos informations personnelles (nom de famille, numéro de sécurité sociale, niveau d’études atteint, numéro de téléphone et adresse mail, adresse postale, etc.) et créer un mot de passe individuel et sécurisé.

Question 3 : quelles formations sont disponibles avec le CPF ?

Comme nous le disions, les droits sont au compte personnel de formuniquement mobilisés pour les formations éligiblesation. Il s’agit de parcours certifiés et reconnus officiellement par l’État. 

Les formations éligibles au CPF sont nombreuses et couvrent une multitude de domaines d’activité. Par exemple, vous pouvez accéder à une formation dans le Bâtiment et Travaux Publics (BTP) mais aussi une certification en marketing digital ou même le financement du permis. 

Les formations diplômantes

Le CPF permet avant tout de financer des formations diplômantes. Concrètement, ces études vous servent à obtenir des diplômes officiels, comme : 

  • Les diplômes d’État, délivrés par un ministère (généralement l’Éducation nationale ou le Travail)
  • Les titres professionnels (TP)
  • Les Certificats de Qualification Professionnelle (CQP)

Par exemple, vous pouvez financer un cursus pour devenir infirmier et obtenir le Diplôme d’État d’Infirmier (DEI) ou encore pour décrocher une licence en droit. 

Concernant les formations professionnalisantes, vous trouvez sur MonCompteFormation les formations enregistrées au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Ce registre regroupe principalement des titres professionnels et des CQP. L’objectif est de rendre l’élève apte à exercer un métier spécifique dès sa sortie de formation. Il est également possible d’utiliser son CPF pour valider un seul bloc de compétences d’une formation du RNCP. 

Le socle de connaissances et de compétences (CléA)

CléA est un certificat dont le but est d’acquérir des compétences indispensables à l’insertion professionnelle. Ce socle de connaissances permet également de débuter une formation professionnelle dans les meilleures conditions. 

Pour obtenir le certificat, il faut démontrer la maîtrise des sept compétences suivantes : 

  1. Savoir communiquer en français
  2. Savoir utiliser des règles de base de calcul et du raisonnement mathématique
  3. Savoir utiliser des techniques usuelles de l’information et de la communication numérique 
  4. Être apte à travailler dans le cadre de règles définies d’un travail en équipe
  5. Travailler en autonomie et réaliser un objectif individuel
  6. Avoir la capacité d’apprendre à apprendre tout au long de la vie
  7. Savoir maîtriser les gestes et postures de base, et respecter des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales, élémentaires

Il est donc possible de financer une formation visant à acquérir une des compétences ci-dessus grâce au CPF. Après la formation, le certificat est délivré par l’organisme de formation qui vous a pris en charge. 

La Validation des Acquis de L’Expérience (VAE)

La VAE est un dispositif permettant de faire valoir son expérience professionnelle pour décrocher une certification enregistrée au RNCP. En d’autres termes, si vous êtes actif dans un secteur mais que vous n’avez jamais eu de diplôme, la VAE est une passerelle pour certifier vos compétences. 

Le mécanisme de la VAE est accessible à tous. Il faut simplement justifier d’au moins un an d’expérience professionnelle dans le secteur d’activité de la certification visée. Mis à part cette exigence, aucune condition d’âge, de niveau d’études ou de nationalité n’est nécessaire. 

Vous pouvez donc mobiliser votre compte personnel de formation pour payer une action de VAE, par exemple une préparation pour monter les dossiers nécessaires. 

Le bilan de compétences

Un bilan de compétences aide un salarié à faire le point sur ses acquis : 

  • Les connaissances professionnelles (hard skills)
  • Les qualités personnelles et humaines (soft skills)

Ce dispositif est prévu par le Code du travail, pour n’importe quel actif ayant eu une expérience professionnelle. Concrètement, le bilan de compétences peut définir un plan de formation, voire un projet de reconversion

En règle générale, le bilan de compétences se fait : 

  • Sur vos heures de travail, si l’employeur y consent
  • Sur une partie de vos heures de travail, si l’employeur y consent
  • Sur votre temps libre, de votre propre initiative

Pour faire un bilan de compétences, un organisme agréé vous accompagne. Cette prestation dure au maximum 24 heures, réparties au fil de plusieurs semaines. Il est donc possible de financer le bilan de compétences avec votre CPF, qu’il soit en partie ou totalement à distance. 

Attention, le bilan de compétences ne vous octroie aucun diplôme. Vous recevez un document de synthèse, reprenant vos résultats personnels. L’étape suivante sera de définir votre projet professionnel, par exemple avec un conseiller Pôle Emploi. 

La création ou reprise d’entreprise

Vous êtes expert dans votre domaine et vous souhaitez démarrer votre propre aventure entrepreneuriale ? Avant de se lancer, il peut être intéressant de suivre une formation dédiée à la création/reprise d’entreprise

En effet, ces formations permettent d’acquérir les compétences humaines, commerciales, techniques voire managériales nécessaires pour créer sa propre entreprise. Par exemple, une formation pour créateur d’entreprise comprend souvent :

  • Les méthodes pour faire un business plan et créer une stratégie commerciale
  • La découverte d’outils indispensables, notamment lors du démarrage de l’entreprise
  • Le recensement des centres de ressources utiles
  • La rencontre d’autres entrepreneurs et le développement d’un réseau professionnel

Il est également possible d’orienter votre formation vers un point d’apprentissage spécifique, comme le montage du projet d’entreprise, la gestion financière ou encore un Stage de Préparation à l’Installation (SPI). 

Votre CPF peut alors prendre en charge une formation de création/reprise d’entreprise, en partie ou totalement, selon le fonds dont vous disposez.

 Attention, soyez attentif sur : 

  • Le prix de la formation 
  • La durée de la formation
  • Les compétences abordées
  • La qualité de l’organisme de formation

Le permis de conduire

Bien souvent, le permis de conduire est exigé sur certaines offres d’emploi. Dans ce cadre, le CPF permet aussi de financer l’examen des permis suivants : 

  • Le permis B, le plus classique pour conduire une voiture
  • Le permis C, pour le transport de marchandises
  • Le permis D, pour le transport de personnes

Attention, pour mobiliser votre compte personnel de formation, vous devez justifier que l’obtention du permis de conduire participe à votre projet professionnel. Évidemment, si vous avez fait l’objet d’un retrait de permis ou d’une interdiction de repasser l’examen, il est impossible d’utiliser vos droits à la formation.

Pour choisir votre organisme de formation, veillez à ce que l’auto-école soit en possession des éléments suivants : 

  • Un agrément préfectoral d’enseignement de la conduite à titre onéreux et la sensibilisation à la sécurité routière
  • Un numéro de déclaration d’activité en tant qu’organisme de formation
  • Une certification/attestation de qualité

Question 4 : est-il possible de compléter les droits du CPF ?

Oui ! Si vos droits à la formation sont insuffisants, il est tout à fait envisageable d’utiliser d’autres sources de financement complémentaires. Les fonds diffèrent alors en fonction de certains critères, comme l’âge, le statut professionnel ou encore la zone géographique. Dans tous les cas, le montant de l’apport complémentaire est totalement libre, à l’inverse du CPF, plafonné à 5 000 euros.

En général, voici les financements accessibles en plus du CPF : 

  • Les aides l’État, comme France Relance
  • Les aides des collectivités comme la Région
  • Le financement par un Opérateur de Compétences (OPCO), un organisme dédié au financement dans une branche professionnelle
  • L’aide Pôle Emploi
  • L’Agefiph, pour les personnes en situation de handicap
  • Les financements par une chambre des métiers, dans le cadre d’un projet de transition professionnelle
  • Le financement par l’employeur, sur décision unilatérale ou par accord collectif
  • L’apport en fonds propres, de vos réserves financières personnelles

Pour en savoir plus sur les financements accessibles : Comment financer sa formation à distance ?

 

Vous savez désormais comment fonctionne votre compte personnel de formation et comment l’utiliser. Attention, avant de dépenser vos droits, assurez-vous que la formation correspond à la totalité (voire à une partie) de votre projet professionnel. Dans tous les cas, le champ des possibles est large, de la formation classique au permis de conduire. Chez PrepAcademy, toutes nos formations sont éligibles au CPF. Avec notre équipe pédagogique, bénéficiez d’un accompagnement complet et personnalisé !

JE DÉCOUVRE LE CATALOGUE DE FORMATIONS !

 

Crédits photo : « ©[SDI Productions] via Canva.com »

Hugo Messina

Hugo Messina

Articles similaires

Comment faire financer sa formation en France ?

Réussir sa formation

23 / 01 / 2019

Comment faire financer sa formation en France ?

Il existe plusieurs modes de financement de sa formation en France. Ils sont accessibles selon votre statut individuel. Découvrez comment faire !

Hugo Messina

Hugo Messina

Quelle formation pour la fonction publique ?

Réussir sa formation

24 / 03 / 2021

Quelle formation pour la fonction publique ?

Pour entrer dans la fonction publique, il faut réussir un concours et suivre une formation. Découvrez le parcours à suivre pour devenir fonctionnaire !

Mélie Castelain

Mélie Castelain

Le congé formation fonction publique

Réussir sa formation

31 / 03 / 2021

Le congé formation fonction publique

Pour les agents de la fonction publique, le congé formation permet d'envisager une évolution des compétences ou une reconversion professionnelle.

Mélie Castelain

Mélie Castelain